Review Alienware Area 51m – Première partie

IMG_0380

Introduction :

Annoncé au début de l’année 2019, le nouveau fleuron de la marque a fait couler beaucoup d’encre et ce bien avant sa sortie officielle. Peu de reviews mais énormément de vidéos et plus de 700 pages sur le forum de NBR dont bien 250 avant même que les premiers membres ne le reçoivent.

Annoncé comme un Clevo killer avec ses éléments de desktop dans son châssis transportable, c’est l’upgradabilité qui est mise en avant par Dell comme argument de vente principal. Mais également sa puissance démesurée avec pas moins qu’un 9900K et une 2080 RTX.

Extérieur :

La machine annoncée comme gigantesque suite à une typo (41x40cm sur le site) est finalement bien plus raisonnable que prévu. On est davantage sur un 41x31cm. En revanche on flirte avec les 5cm d’épaisseur. Le poids est correct pour un PC de cette taille : moins de 4kg (sans compter les deux adaptateurs bien sûr).

La finition est comme toujours remarquable et au niveau de ce qu’on doit attendre dans cette gamme de prix. Les découpes et emboitements sont de très bonne qualité, le châssis est en métal et on retrouve finalement très peu de pièces plastiques. Le matériau type soft touch est omniprésent et reste agréable au toucher. Ce laptop est une vraie brique : rien ne bouge ni ne craque quand on le soulève. Il n’y pas non plus de torsion et quand on pose ses mains sur le clavier, on sent que la rigidité de l’ensemble est parfaite.

Le clavier, bien qu’en deçà d’un mécanique comme sur l’Aorus X9, est plaisant à utiliser grâce à la bonne course des touches et à un retour de frappe franc. Il est désormais full RGB touche par touche. Dell pouvait difficilement faire l’impasse sur ce qui est désormais la norme sur les PC haut de gamme.

L’écran est une dalle FHD en 144Hz et G-Sync. Les couleurs sont bonnes, le taux de rafraichissement ajoute un confort indéniable même dans une utilisation basique. Pas besoin de tourner à 140FPS en jeu pour en profiter. Je n’ai pour ma part pas de lightbleed à déplorer (coup de bol ?).

IMG_0382
IMG_0383
IMG_0386

Composants :

IMG_0379

Pour limiter les prix j’ai opté pour le minimum en RAM et SSD. J’ai par la suite rajouté ou changé des éléments avec ceux que je possédais déjà. Voici la configuration de test :

  • Intel i9 9900k
  • NVidia RTX 2080
  • 4 x 8Go RAM HyperX en 2666
  • 1 SSD Samsung 970 EVO de 500Go (system)
  • 1 SSD Samsung 970 EVO de 2To (jeux)
  • 1 SSD Samsung 860 EVO de 2To format 2.5” (data)
  • Killer 1550

Utilisation

Les deux blocs d’alim sont de taille classique. Avec ma config, j’ai reçu un bloc de 330W et un de 180W. En cas de branchement d’un seul bloc (peu importe la capacité) une alerte vous informe au démarrage que la bête va manquer de puissance pour s’exprimer convenablement. Pas de panique toutefois car j’utilise au quotidien uniquement l’adaptateur de 180W (au boulot) et Diablo 3 (qui n’est pas très exigeant je l’accorde) passe comme si de rien n’était…

Stock, le 9900K chauffe fort et on arrive rapidement à 100°C. La 2080 RTX est plus calme et atteint rarement les 80°C. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de procéder à un délid du CPU, et je dois dire que je me suis bien amusé. Et je le dis sincèrement car tout c’est parfaitement déroulé.

J’ai opté pour le kit de chez RockitCool, composé d’un boitier type 89, du produit pour enlever la soudure à l’intérieur du CPU et du polish. J’ai également commandé un IHS en cuivre custom essentiellement pour garder celui d’origine. Leur vidéo explicative est très bien faite et accessible même aux débutants.

D’ailleurs la conception de 51m est remarquablement bien pensée et le démontage est d’une facilité déconcertante. Le type de vis ainsi que leur nombre est indiqué en gravure sur les parties plastiques. Impossible de se tromper ou d’en oublier une. Il m’a fallu environ 20 minutes pour retirer le heatsink et accéder au CPU et au GPU.

IMG_0416
IMG_0418
IMG_0419
IMG_0421
IMG_0420
IMG_0423
IMG_0424
IMG_0422
IMG_0427
IMG_0429
IMG_0430
IMG_0434
IMG_0437
IMG_0438
IMG_0439
IMG_0440
IMG_0441
IMG_0443
IMG_0446
IMG_0448
IMG_0449

J’ai aussi posé un peu de Phobya Nanogrease sur deux composants a priori sensés faire contact avec le HS mais dépourvus de pads.

Gaming

Sans surprise la 2080 tient ses promesses, et couplé à un écran FHD donne des framerates excellents.

1h Division 2 :

7GHz

1h Anthem:

A suivre…

Meilleures réponses

  1. A oui ! très belle bête !
    J’ai particulièrement adoré ton partage sur le délid du GPU.
    Du coup tu as gagné beaucoup en température de chauffe suite à cette opération ?
    Merci pour ton patage.

  2. Merci pour le review.
    Le délid du CPU annule la garantie du cpu ?
    Après, tu gagne 10° qui est comme un résultat, manque un petit undervolt, peut être.
    Pourquoi acheté à part ram et SDD, les options sont vendue très cher chez AW?
    Vivement la suite

Rejoindre la discussion sur le forum

28 réponses

Participants

A propos Communaute 1135 Articles
Le meilleur de la communauté de Portables4gamers.