Revue de test : Asus ROG Chimera G703GI

Nos confrères anglophones ont eu l’occasion de passer l’Asus ROG Chimera G703GI au fil de leurs benchmarks. Avec son i9 8950HK, sa GTX 1080 et son écran 144 Hz compatible G-Sync, ce sont de belles performances qui sont attendues… voyons si elles sont au rendez-vous ! La configuration testée de l’Asus ROG Chimera G703GI embarque, en plus du i9 et de la GTX 1080, 3 SSD, 1 SSHD et 64 Go de mémoire DDR4 à 2600 MHz. On vous passe les tests du lecteur SD et de la carte réseau (spoiler : c’est du bon sans être de l’exceptionnel), et on attaque directement la partie qui nous intéresse : ce qui influence le gaming !

Écran

Côté écran, une distribution de luminosité assez imparfaite et un DeltaE limite (3,18 avant calibration, pas un écran destiné aux pros de la photo !) sont assez bien compensés par un temps de réponse correct (6,4 ms gris/gris 50 %, 10,8 ms noir/blanc), un gamma, un niveau de noirs et un contraste relativement corrects. La couverture du spectre sRGB est convaincante sans plus. En somme une bonne dalle IPS pour du gaming.

Attention cependant, on est sur des performances qui correspondent à un écran qui rendra à la fois fluide et beau, mais sans exceller dans aucun des deux ! Les joueurs compétitifs reprocheront à l’Asus ROG Chimera G703GI un temps de réponse trop élevé, et les adeptes de la perfection visuelle un léger tiré vers le bleu, et évidemment une luminosité décevante.

Processeur et performances générales

Côté performances pures, le i9-8950HK de l’Asus ROG Chimera G703GI montre tout son potentiel : 2,34 points en monocoeur et 15,14 points en multi pour Cinebench R11.5 64 bits, soit des performances identiques voir légèrement supérieures au concurrent Aorus X9 doté du même processeur par exemple. Malheureusement, la chaleur reste trop importante et le thermal throttling reste présent. Le i9 n’est pas parfaitement à l’aise dans ce châssis et sur plusieurs runs successives perd jusqu’à 15 % de performances !

PCMark montre un score plus élevé que la concurrence, mais au vu de la combinaison de 3 SSD (en RAID 0), de la quantité de RAM et du combo GPU-CPU, c’était à attendre. Et en parlant des SSD, le RAID se montre très performant avec 4000 Mo/s en écriture séquentielle…

Graphiques

Passons aux graphiques : Fire STrike 1920×1080 à 21 849 points, 3DMark 11 1280×720 à 29 696 points, on retrouve des scores similaires à la concurrence. À noter que l’usage du mode « Turbo Gear », un overclock de 100 MHz sur le GPU uniquement, n’apporte pas vraiment de gain de performances par rapport à des systèmes dotés de GTX 180 non-overclockées.

Et en jeu, cela se traduit par la constatation que le choix d’un écran de 1920×1080 ne pousse pas vraiement la 1080 dans ses derniers retranchements. En effet sur l’Asus ROG Chimera G703GI, même avec tout au maximum, des jeux comme The Witcher et Far Cry 5 donneront  76,7 et 103 FPS : largement au-delà du nécessaire.

Bruit, températures et consommations

Et surprenamment, le bruit reste correct : si en IDLE, retrouver 30 à 40 dB est juste normal, en charge  on reste proche des 50 dB, largement en dessous des 57 dB du X9. Evidemment cela reste bruyant, mais n’oubliez pas les monstres dans les entrailles du Chimera.

Monstres qui produisent de la chaleur, et même si le Chimera souffle pour l’expulser, ses faces supérieures et inférieures peuvent présenter des points chauds jusqu’à 50 °C, alors que le i9 dépasse allègrement les 90 °C et la 1080 les 80 °C. Et comme indiqué précédemment, le i9 doit réduire sa fréquence à environs 3 GHz pour ne pas dépasser les 100 °C !
Si malgré le bruit vous décidiez d’utiliser les haut-parleurs, leur volume maximum est relativement élevé et ils sont assez fidèles.

Côté gourmandise, une consommation IDLE de 37W en moyenne avec un maximum de 314W en font un P4G de haut de gamme au régime. Il va de soi que la batterie reste anecdotique avec 51 minutes tout à fond, et environ 2 h en usage bureautique/internet.

Au final, on a ici un P4G qui représente très bien le haut de gamme : de la très bonne performance au prix de températures et de bruit au-dessus de la moyenne. Une mouture qui récolte un 88 % de la part de Notebookcheck : un excellent score.

Meilleures réponses

  1. Slt …jai limpression qu aucun contructeur n arrive a refroidir correctement ce i9…cest peut etre du a Intel …poufff…ils devraient prendre conseil chez Nvidia

Rejoindre la discussion sur le forum

Participants