John Romero : « les GPU ont remplacé nos astuces de programmation »

John Romero
John Romero était de passage à Angoulême au Videogame Executive Forum et a donné sa conférence « Toute une vie dans les jeux : le Passé, le Présent et l’Avenir de l’industrie ».


Le game designer John Romero a balayé près de 40 ans de jeu vidéo, des premières machines à la réalité virtuelle. Avec toujours le même constat : peu importe la technique, rien n’est possible sans un bon game design. De ses premiers émois dans les bornes d’arcades à la création id Software, puis aux années qui ont suivi, John Romero replace son oeuvre dans le contexte de  chaque époque avec humour. Dans les années 80, il y avait tout à défricher, et les idées étaient souvent confrontées aux limites techniques de l’époque”, rappelle le game designer. John Romero s’est fait fait connaître et reconnaître notamment pour avoir réussi à passer outre certaines de ces limitations avec Wolfeinstein 3D, Doom, Quake… à une époque où il n’y avait pas de GPU. Et il estime que ce n’est pas un hasard.

Interpellé sur la question de jeux de plus en plus spectaculaires, le game designer n’en démord pas : les jeux actuels sortent avec des technologies complètement folles. A l’époque, pour faire ce que l’on voulait on devait être très ingénieux. Quand nous avons développé Quake, l’industrie ne pouvait simplement pas développer ce jeu car à l’époque les technologies le permettant n’existaient pas. Les GPU ont remplacés toutes les astuces de programmation que nous avons utilisées”.

John Romero à Angoulême
Alors que l’on attend le successeur de nos GeForce 10, il se demande si la technologie a-t-elle n’aurait pas supplanté le game design dans les priorité ? Il y a beaucoup de jeux qui utilisent au maximum la technologie mais ne sont pas funs. Le plus important reste un bon game design. Tout le dur travail qu’on faisait est remplacé dans certains jeux par la carte graphique. Maintenant tout le monde a accès à ces programmes dont ce n’est pas un problème de faire apparaître des choses à l’écran pour faire un jeu. Mais c’est vraiment difficile de réussir un bon game design. Une équipe de développement a besoin de beaucoup de gens, de développeurs, de programmeurs, de designer, d’ingénieurs du son mais le fait est que vous pouvez avoir le meilleur programmeur du monde,  travaillant avec la meilleure équipe, ça n’a pas d’importance. Si vous êtes le meilleur designer avec une technologie médiocre, vous pourrez réussir un jeu extraordinaire. Minecraft est un bon exemple de jeu n’ayant rien de révolutionnaire techniquement mais son game design l’est.” Bref, le père John Romero a son avis bien tranché sur la question.

Commentaires fermés.

A propos Thalack 573 Articles
Dictateur en chef de Portables4gamers. Ecrit des trucs et des machins qui parlent de bidules électroniques.