Beta ouverte Battlefield V: infos et avis

La beta ouverte de Battlefield V est disponible depuis le 4 septembre pour les abonnés Origin et précommandes, et s’ouvre le 6 à tous. On en profite pour vous rappeler les informations importantes sur la beta et vous faire un point sur ce qu’on en a déjà vu depuis son accès anticipé.

Après l’annonce la semaine passée du report de la sortie du jeu au 20 novembre (la date originelle étant le 19 octobre), on s’attendait -soyons honnêtes- à une beta pleine de bugs et limite injouable. Il y a quelques jours, EA/Dice donnait les détails sur le contenu de la beta, dont voici les grandes lignes:

  • Toutes les classes présentes, 4 armes à débloquer par classe
  • 3 tanks et 3 avions par nation, les nations étant l’Axe et les Royaumes Unis
  • Personnalisation visuelle des armes uniquement (inclut les scopes)
  • Améliorations du maniement des armes via un arbre de progression spécifique des armes
  • 2 cartes: Rotterdam (Conquest) et Fjord de Norvège (Conquest et Grand Operation)
  • Les frappes (V-1 et JB-2) et tanks de soutien (Crocodile et Sturmtiger) sont disponibles
  • Un ensemble de défis « Sentiers de la Guerre » pour débloquer un dogtag exclusif à la beta

Pour plus de détails, rendez-vous sur le site officiel de Battlefield V.

Configuration minimale pour la beta ouverte Battlefield V

La configuration minimale recommandée est la suivante:

Système d’exploitation : Windows 7, Windows 8,1 et Windows 10 64 bits

Processeur (AMD) : AMD FX-6350

Processeur (Intel) : Core i5 6600K

Mémoire : 8 Go de RAM

Carte graphique (AMD) : AMD Radeon™ HD 7850 2 Go

Carte graphique (NVIDIA) : GeForce Radeon GTX 660 2 Go

Version Direct X : carte vidéo compatible 11,0 ou équivalente

Connexion en ligne : connexion Internet 512 Ko/s ou plus rapide

Espace disque dur : 50 Go

Pour nos P4G, on serait sur un équivalent gamme i5 8400H minimum et GPU catégorie GTX 1060 mobile (ceci étant donné a titre informatif bien évidemment). Assez gourmand donc, sans surprise.

Dans les faits, la beta requiert 12 Go de téléchargement. En jeu, testée sur une R9 290 Desktop (+10% de performances en benchs théoriques par rapport à une 1060 mobile), on a dû passer tout en preset medium pour avoir une expérience fluide.

Parmis les informations importantes: DirectX 12 ne fonctionne pas correctement sur la beta. L’activer rend le jeu instable voir injouable dans la plupart des cas. On note aussi un fort usage CPU comme pour les prédécesseurs de la licence, et un usage de mémoire graphique pointant aux alentours de 3Go en 1080p, Medium preset. Attention donc au bottleneck CPU et aux GPU ne disposant que de 2 ou 3Go de mémoire associée.

Une beta prometteuse

C’est en tout cas l’avis de votre serviteur. Ancien de la licence (de BF 1942 à BF4 en passant par BFBC2, BF2 et ce BF3 dans cet ordre), les beta de Battlefield ont toujours connus des bugs les rendant parfois injouables. Ici, c’est DX12 qui pose problème, mais est désactivé par défaut par EA/Dice. On retrouve un jeu plus posé peut-être que certaines itérations récentes. L’absence de spot 3D et la réduction des informations données par le jeu force à un style plus réfléchis, moins agressif.

En addition, les cartes proposées sont assez équilibrées avec des composantes verticales intéressantes et des couverts qui évoluent avec la partie grâce à la destruction, marque de fabrique du jeu. L’arrivée du système de barricades est plutôt intéressante et offre un avantage tactique fort aux équipes capables de prendre et fortifier une position, sans pour autant rendre la recapture impossible.

Les tanks ont un impact fort mais leur perte présente un contre-coup important tant la perte de la pression qu’ils apportent en un point peut inverser la balance des forces sur le front.

Les avions quant à eux souffrent de la perte du spot 3D, ce qui les relègue à un rôle de soutien. Sans troupe au sol pour donner l’information, le pilote se retrouve à bombarder à l’aveugle ou à viser de grosses cibles. Une modification radicale du gameplay des avions tout-puissants présents depuis Battlefield 3 qui est fort agréable pour les fantassins.

Attrition et graphismes: chevaux de Bataille de cet opus

EA/Dice met en avant son système d’attrition a raison: la regen de vie très faible et le manque de munition vont forcer les joueurs à soit s’exposer pour récupérer des ressources sur une position ou un cadavre, soit à jouer en équipe. Malgré que ce ne soient que les 24 premières heures de la beta, on voit déjà clairement la supériorité des escouades jouant en groupe.

Concernant les graphismes, le jeu est beau même sans le pousser au maximum. On regrettera cependant l’absence de DX12 pour l’instant et le choix malheureux du TXAA. Concernant ce dernier -ceci dit fort efficace- il garde cette tendance à « flouter » certains contours inhérente à son implémentation. On vous invite également à piquer une tête sous l’eau des canaux de Rotterdam pour profiter de magnifiques bugs graphiques!

Amateurs de FPS, on vous conseille un petit détour par cette beta pour vous faire un avis. A télécharger via Origin à partir du 6 septembre, disponible jusqu’au 11 septembre.