Vente liée : le témoignage d’ADNPC

Nos confrères d’ADNPC nous proposent un témoignage portant sur leurs déboires juridiques avec la société Dell afin de se faire rembourser le prix des licences sur l’achat de 2 ordinateurs portables.

« De nos jours, lorsque l’on achète un ordinateur, on nous impose tout une suite logicielle (système d’exploitation, logiciels de type Works…) que l’on repaie à chaque acquisition matérielle (nouvelle machine). Ces licences logicielles qui, a priori, n’ont aucun coût (pas de détails dans la facture) pour le consommateur final représentent tout de même 10 à 30% du prix global facturé. »

Au delà du fait que cette vente liée est strictement interdite en France comme le stipule l’article L122-1 du code de la consommation, l’AFUL (Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres) dresse un tableau des bons et des mauvais constructeurs d’ordinateurs en ce qui concerne l’optionnalité du système d’exploitation et des autres logiciels pré-installés, ou à défaut, les conditions de leur remboursement (cf. cette page).

A lire en cliquant sur la source.

Source : ADNPC

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire