Tout espoir n’est pas perdu

Publié à 11:21 par - Dans Archives - 3 réactions.

Il y a quelques mois de ça (3615 myLife), j’ai commencé une mini-déprime … du P4G: la cause était entendue, la machine évolutive avait vécu, je me devais de vivre avec mon temps et racheter un laptop à chaque nouveau Call of Crysis: Ultimate Black Battlefield: Ops of Honor MMXII. Mais c’était avant …

Il semble que la crise fasse réfléchir, car je doute que ce soit le souci de l’environnement qui ait poussé EUROCOM à relancer la machine: la machine à upgrader. Et pas n’importe quel upgrade: en bref, ce sont rien moins que les CLEVO P150/70HM, x8100, x7200, W870CU et 860CU qui vont être compatibles avec tout ou partie des GTX670M et plus jusqu’à encore plus haut, ainsi que la HD7970M. En clair, tout ce qui a du MxM 3.0b et capable de tenir un GPU de 100W est pris en charge.

Bien évidemment, une question se pose immédiatement: « Et pourquoi c’était pas compatible avant ? ». Et bien « Parce que ». Plus sérieusement, il y a bien sur, et vous vous en doutez une réponse rationnelle et technique à cela: avant notre porte-monnaie était potentiellement beaucoup plus rempli, mais aujourd’hui il se vide aussi surement que la liste de soutien de DSK dans la tourmente (pardonnez au futur-ex dépressif ce parallèle scabreux … rire sardonique). Quoiqu’il en soit, cette nouvelle aura nous l’espérons un impact non négligeable sur nos intégrateurs, et surtout sur AMD & NVIDIA qui ont réellement une carte à jouer en développant le marché de détail de leurs puces.

En lisant la source, vous apprécierez l’ironie (permettez moi l’expression) du communiqué, qui prend en compte que oui, upgrader, ça permet de ne pas racheter un laptop chaque fois.

La balle est dans le camp de nos intégrateurs. A moins qu’MSi ne dame le pion à tout le monde.

Source: Hexus

3 Réactions

  1. Perso j’ai quitté le monde des P4G car ça me convenait plus pour diverses raisons mais c’est vrai que ceci est une bonne chose, j’espère pour les fans d’alienware que Dell emboîtera le pas…

  2. La grogne des possesseurs de P1xxHM et la pétition associée aurait elle portée ces fruits ? Je pense plutôt que certains intégrateurs ont pris conscience qu’il existait un marché potentiel pour l’upgrade. Car celui qui veut vraiment changer sa machine le fera, mais certains avec « moins de moyen » pour un tarif compris entre 400 et 800 euros donneront une seconde jeunesse à leur P4G. Est ce un sursaut provisoire ou un retournement de situation, il est trop tôt pour le dire.

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire