The Cube SDS – Conclusion

Publié à 2:26 par - Dans Archives - Pas de réactions.

Page 1 – Présentation Page 2 – Protocole et résultats
Page 3 – Conclusion

Ce CUBE nous a séduit, mais pas à proprement parler par ses performances certes honnêtes, mais plutôt par le biais de son fabricant, SDS. On est face à des gens qui ont pensé un produit réellement sur la durée : design du CUBE, choix du mini-ITX, création d’une carte mère pour ce besoin, création d’un module pour l’accueil des GPU.

La personne qui achète aujourd’hui un CUBE a fait l’investissement du boîtier, de l’alimentation et des radiateurs qui ont été standardisés au départ. Il y a donc la volonté de la part de SDS de fournir des solutions viables et évolutives sur le long terme.

Evolutives … voilà le mot, qui reflète bien la carence monumentale de nos P4G : la capacité d’évolution. Ici, c’est presque le maitre mot : nous vous révélions récemment l’existence d’une HD5870Me, basée sur une puce Cypress (Radeon HD 5870 desktop) sous cadencée annoncée à un TDP de 80W. Ce module fonctionne, et même très bien, nous vous en dirons plus bientôt. Mais la roadmap ne s’arrête pas là, d’autres éléments arriveront dans les mois qui viennent.

Vient ensuite le support du produit : SDS a travaillé dur afin de rendre ses BIOS compatibles avec une flopée de GPU MXM3.0 ; sans rentrer dans les détails, l’assemblage de BIOS pour des GPU MXM est très complexe, elle exige de reprogrammer les sorties vidéo selon un schéma qui, vous vous en doutez, n’est pas le même chez AMD et NVIDIA. Avec l’implémentation différente de la gestion de l’énergie, j’en passe.

Une bonne équipe de développement et de suivi, des évolutions qui vont arriver, un concept unique, et une machine au final qui tient ses promesses, avec un design soigné et sobre : comme d’habitude, nous ajouterons que les gouts et les couleurs ne se discutent pas, mais nous, ça nous a plu.

Restent les points noirs du CUBE actuel : son tarif de 1490€ au démarrage, commercialisé par GrosBill. Cela reste plus que ce que peut mettre un grand nombre de personnes dans un tel produit, à l’exception de la recherche très particulière du fanless passif. La plateforme Carte Mère/CPU actuelle est une impasse : on sait déjà que pour toute évolution, il faudra passer par le changement du couple en place.

Le prix reste en partie explicable : la machine est conçue en France, certains composants cruciaux sont fabriqués en Europe et l’assemblage est aussi fait en France. Et aux dernières nouvelles, il n’y a pas de zones économiques spéciales qui permettent de pratiquer les 35 H deux fois par semaine pour toucher un salaire mensuel en un an.

Si la barrière du prix est, nous l’espérons, passagère, le second point est tout de même rédhibitoire, d’autant que de nouvelles plateformes AMD sont en approche avec des produits qui sur le papier, semblent prometteurs (SDS travaille pour des raisons financières avec AMD, les coûts des plateformes Intel étant astronomiques).

Bref, un concept qui est somme toute innovant, évolutif et qui utilise intelligemment des puces MXM afin de rester dans une enveloppe thermique très faible pour rester totalement passif. Nous lui octroyons 4 étoiles.

Pour en discuter, direction le Forum.