Plate-forme Intel Centrino 2 – Chipset, WiFi et Conclusion

Publié à 7:41 par - Dans Archives - Pas de réactions.

Le Chipset (Northbridge + Southbridge)

Pour gérer les échanges d’informations entre ces nouveaux processeurs et le reste de la plate-forme, Intel lance 3 nouveaux Northbridge : le GM45, le GM47 et le PM45. Comme d’habitude, les Northbridges commençant par le préfixe GM intègrent en leur sein la puce graphique GMA X4500 alors que le Northbridge commençant par la lettre P en est démuni.


Cliquez pour agrandir

La différence entre le GM45 et le GM47 se situe au niveau de la fréquence de fonctionnement de cette puce graphique intégrée. Elle est de 533MHz pour le chipset GM45 et de 647MHz pour le chipset GM47. Cette nouvelle puce graphique est annoncée comme bien plus performante que l’ancienne X3100 qui équipait le GM965. Ceci dit, il n’y a pas de mal. Elle sera compatible DirectX10, sera capable de décoder comme il faut les flux HD et offrira la possibilité aux intégrateurs qui le souhaitent de proposer une prise HDMI et DisplayPort.

Les Northbridges de la famille GM sont également capables de basculer de la solution graphique intégrée à la solution graphique dédiée et vice versa afin d’augmenter l’autonomie de l’ordinateur dans le cadre d’une utilisation bureautique par exemple. Ce système ne fonctionnera que sous Windows Vista.

Toujours au chapitre de la partie graphique, ces chipsets sont capables de prendre en charge une solution autre que que celle proposée par Intel tout en conservant l’appellation Centrino. On trouvera donc des solutions mono GPU ATI ou nVIDIA ainsi que le Crossfire de chez ATI. Par contre pour ce qui est des solution bi-GPU, seul la solution Crossfire conservera le label Centrino, le SLI de nVIDIA nécessitant l’utilisation d’un chipset spécifique autre que ceux préconisés par Intel.


Cliquez pour agrandir

La partie commune à ces 3 chipsets est une prise en charge de la mémoire DDR3 tout en assurant une compatibilité avec la DDR2. Naturellement, l’intérêt premier de la DDR3 se situe au niveau de la consommation électrique puisque la tension d’alimentation n’est plus que de 1,5V alors qu’elle est de 1,8V pour la DDR2.

Petite nouveauté, la prise en charge de l’XMP ou Extreme Memory Profile, qui est la possibilité d’overclocker simplement la fréquence du FSB et donc de la mémoire selon différents profiles pré-définis qui sont disponibles directement dans le BIOS ou par le biais de l’outil « Intel Extreme Tuning Utility ». malheureusement, cette option ne sera disponible qu’avec les processeurs Core 2 Extreme X9100 et les suivants.

Pour ce qui est du Southbridge, retenez simplement qu’il porte le doux nom de ICH9. Pour le reste, c’est identique à l’ICH8 qui équipait la plate-forme Santa Rosa Refresh avec la prise en charge du SATA II, de l’eSATA, tout plein de prises USB et le module Turbo Memory qui pour l’occasion passe de 1Go maximum sur la plate-forme Santa Rosa Refresh à 2Go maximum. Qui a dit « Youpi ! » ?

Module WiFi

Intel ne révolutionne pas son module WiFi, ce dernier supportant toujours le 802.11 a/b/g et le Draft n qui passe tout de même de 300 à 450Mbp. Malgré tout, de nouveaux modules devraient voir le jour, les Intel WiFi Link 5100 et 5300 (nom de code Shiloh) ainsi qu’un petit module supplémentaire compatible WiMAX (nom de code Dana Point) à la norme 802.16.

Autres modules WiFI, les Intel combo WiFi/WiMAX Link 5150 et 5350 (nom de code Echo Peak) qui, comme leur nom le laisse supposé, seront directement compatibles WiMAX en plus du 802.11 a/b/g/ et Draft n.

Tous ces modules seront toujours au format mini PCIe.


Module Intel WiFi Echo Peak – Cliquez pour agrandir

Malheureusement le WiMAX ne sera pas tout de suite disponible en France, malgré une première phase d’ouverture du réseau WiMAX en France qui était prévue pour Juin 2008. Il faut savoir que les modules proposés par Intel utilisent une fréquence de 3,5GHz (fréquence ouverte aux Etats-Unis) alors qu’en France, seule la bande de 2,5GHz a été autorisée. Nous ne pourrions donc pas les utiliser sur notre territoire.

N’hésitez pas à consulter le site WiMAX-fr.com pour de plus amples informations à ce sujet.

Conclusion

Concernant les tarifs de ces nouveaux processeurs, ils vont de 200$ les 1000 exemplaires pour le petit Core 2 Duo P8400 pour aller jusqu’à 851$ les 1000 exemplaires pour le Core 2 Extreme X9100. En comparaison du précédent Core 2 Extreme X9000, ce n’est pas si excessif.


Cliquez pour agrandir

Dernier point mais ne faisant pas officiellement partie de la plate-forme Centrino 2, le module Turbo Memory passe de 1Go maximum à 2Go.

Comme vous pouvez le constater, il n’y a vraiment pas de quoi casser 3 pattes à un canard, les principales nouveautés se situent essentiellement au niveau du chipset avec le support de la DDR3 et une nouvelle puce graphique GMA X4500 un peu plus performante que la précédente version ainsi que le FSB qui passe de 800MHz à 1066MHz.

Vous aurez également remarqué qu’il n’est pas fait mention d’un éventuel support de la technologie SLI de chez nVIDIA puisque cela implique toujours l’utilisation d’une puce supplémentaire comme le nForce 100, puce qui avait fait d’Alienware le premier contructeur à proposer du SLI sur une plate-forme Centrino. Cette puce nForce 100 ou 200 ne devrait pas faire perdre le label Centrino 2 puisque les autres composants (processeur, chipset et module WiFi) seront présents.

Nous devrions donc bel et bien voir arriver des machines capables de proposer deux cartes graphiques nVIDIA en SLI avec ces nouveaux processeurs.

Tout comme nous vous l’avions fait pour la plate-forme Santa Rosa Refresh, nous vous proposerons prochainement un dossier complet sur ces nouveaux processeurs et la mémoire DDR3 afin de voir quels sont les gains que ceux-ci nous apportent par rapport à une plate-forme Santa Rosa Refresh.

Pour en discuter, direction le Forum.