Intel Core 2 Extreme X9000 – Les résultats

Publié à 12:41 par - Dans Archives - Pas de réactions.

A partir de 3,2GHz, certains outils de monitoring comme CPUZ ou encore CrystalCPUID perdent la tête et ne savent plus trop où ils en sont. CPUZ, en version 1.44, refuse purement et simplement de démarrer alors que CrystalCPUID n’est plus en mesure de nous donner les informations concernant le FSB et le coefficient multiplicateur. Seul PC Wizard a été en mesure de nous fournir ces valeurs.

Idem pour les températures puisque HW Monitor fonctionna très bien à 2,8GHz et à 3,0GHz mais ne fut pas en mesure de nous indiquer les températures à 3,2GHz. Tout comme CPUZ, il refusa de démarrer. Nous avons alors utilisé Everest pour prendre les températures à cette fréquence.

Mais trève de palabres, voici donc les résultats avec une fréquence de 2,8GHz (14 x 200Mhz), à 3,0GHz (15 x 200MHz) et enfin à 3,2GHz (16 x 200MHz).

super pi 1m
Le meilleur résultat est le temps le plus petit

Cinebench 9.5

Cinebench 9.5 - Temps
Le meilleur résultat est le temps le plus petit

Pour Cinebench 9.5, le processeur Core 2 Extreme X7800 faisait un score de 744 points pour un temps de 30 secondes sans overclocking et de 919 points à 3GHz pour un temps de 24 secondes.

Cinebench R10

Cinebench R10 - Temps
Le meilleur résultat est le temps le plus petit

Toujours à titre de comparaison, une Core 2 Duo T7700 à 2,4GHz met tout de même 190 secondes pour un score de 4634 points.

Nuclearus

ScienceMark

PC Wizard 2008

Le bon est hallucinant dès lors que l’on augmente la fréquence du processeur puisque le gain est de 365,16% en passant à 3GHz et de 432,17% en passant à 3,2GHz !

PCMark05

A titre de comparaison, le Core 2 Extreme X7800 offrait un score de 6503 points à 2,6GHz et de 7493 points à 3GHz.

X264 Benchmark

Températures X9000

Comme vous pouvez le constater, la température maximale n’a à aucun moment dépasser les 70°C. Mais à 3,2GHz en plein test d’encodage vidéo, les nuisances sonores sont absolument horribles. Une véritable turbine d’avion au décollage. Ce qui faisait du M571RU le talon d’Achille est toujours présent sur ce modèle M571RU-U malgré un système de refroidissement modifié. Dommage mais il faut tout de même relativiser puisqu’il est bon de rappeler qu’une telle fréquence ne doit être utilisée que de temps en temps et non pas en continu. A fréquence d’origine, les ventilateurs se font toujours entendre mais beaucoup moins tout de même.

Tous ces résultats nous servirons par la suite de référence pour les autres processeurs Penryn que nous aurons entre les mains.

Comme nous pouvions logiquement nous y attendre, plus la fréquence augmente, plus les performances augmentent également. Mais il est tout de même impressionnant de se retrouver avec une machine dont le processeur mobile fonctionne sans soucis à 3,2GHz.

Les gains ne sont tout de même pas négligeables puisqu’ils sont d’environ 6% en passant à 3,0GHz et d’environ 14% en passant à 3,2GHz.

Page 6 – A fond !!