Intel Clarksfield – Socket, Chipset & Co

Publié à 9:38 par - Dans Archives - Pas de réactions.

Au menu des autres nouveautés apportées par ces nouveaux processeurs Intel Clarksfield, nous trouverons l’interface QPI qui sonne le glas du bon vieux FSB qui nous permettait de petits overclocking intéressants, un nouveau socket à 989 pins au lieu des 775 qu’utilisent actuellement les processeurs Penryn, le support de la mémoire DDR3 1333MHz et sa gestion par l’intermédiaire du contrôleur mémoire intégré, l’apparition du niveau L3 de mémoire cache et enfin l’intégration d’un contrôleur PCI-Express.

Intel Clarksfield
Nouveautés apportées par le Clarkfield

Mais comment feront nous pour overclocker nos processeurs si le FSB disparait ? En effet, les processeurs  Clarksfield et l’architecture Nehalem intégrant à présent le contrôleur mémoire dans le processeur, il faudra pour overclocker la mémoire, posséder des modules XMP (Extreme Memory Profile) que de nombreux constructeurs proposeront prochainement et utiliser le petit outil Intel Extreme Tuning Utility.

Intel Clarksfield - Modules XMP Intel Clarksfield - Extreme Tuning Utility
Overclocking via XMP

Mais cela dépendra également en grande partie des BIOS que proposeront les constructeurs et intégrateurs dans leurs machines puisque l’overclocking d’un Core i7 est totalement différent de ce que nous avions l’habitude de faire jusqu’à présent.

Pour terminer avec ces nouveaux processeurs et comme vous pouvez le voir sur l’image suivante, ces Core i7 Clarksfield sont des Quad Core natifs, c’est à dire que les 4 cœurs sont réunis dans une seule et unique puce. Pour bien se rendre compte de la différence, voici un Core i7 Clarksfield mis à côté d’un Quad Core de la génération Penryn.

Intel Clarksfield - Core 2 Quad Q9000
Crédit image : Cizmo

Qui dit nouveaux processeurs avec le plein de nouvelles technologies, dit nouveau chipset à même de les exploiter convenablement. Intel lance donc aujourd’hui le PM55 pour ces processeurs Intel Clarksfield.

Intel Clarksfield - CHipset PM55 Intel Clarksfield - CHipset PM55
Chipset Intel PM55

Le southbridge disparait ! Toute la gestion des différents périphériques habituellement pris en charge par se dernier sont donc à présent gérés par le chipset PM55. Ce chipset pourra gérer jusqu’à 6 ports SATA II à 3Gb/s, jusqu’à 14 ports USB 2.0 et jusqu’à 8 ports PCI-Express 1x mais en version 2.0 permettant 2,5GT/s. De plus ce chipset intègre une puce audio DTS Intel High Definition.

Nous passerons brièvement sur les modules WiFi puisque ces derniers ne subissent aucun changement depuis le lancement de la plate-forme Centrino 2. Il s’agit donc des modules Intel WiFi Link 5100 et 5300 (nom de code Shiloh) ainsi que du module supplémentaire compatible WiMAX (nom de code Dana Point) à la norme 802.16.

Autres modules WiFI, les Intel combo WiFi/WiMAX Link 5150 et 5350 (nom de code Echo Peak) qui, comme leur nom le laisse supposé, sont compatibles WiMAX en plus du 802.11 a/b/g/ et Draft n.  A noter que cette norme a (enfin) récemment été standardisée (cf. cette news). Tous ces modules sont toujours au format mini PCIe et sont donc les derniers composants à porter le label Centrino.

Finissons ce petit tour d’horizon par les tarifs qu’Intel annonce pour ces composants :

Intel Clarksfield - Chipset PM55 - Tarifs
Tarifs des processeurs Clarksfield et du chipset PM55

Comme vous pouvez le constater, les tarifs annoncés par Intel même s’ils correspondent aux tarifs pour mille pièces (qui organise une CG ?), ne sont pas beaucoup supérieurs aux tarifs auxquels sont actuellement vendus les modèles Penryn. En effet, au mois d’août, le Core 2 Extreme Quad Core QX9300 était vendu 1038$, soit 16$ de moins que le Core i7-XM920 qui est annoncé à 1058$.

Voilà, ici s’achève ce bref petit tour des nouveaux processeurs Intel Clarksfield et le chipset Intel PM55 qui l’accompagne, les offres des constructeurs et intégrateurs vont à présent fleurir et dont nous vous tiendrons naturellement au courant au fur et à mesure de leurs annonces. Qui parle d’un M15x ?