I4G – IN WIN BP671 – Présentation

Publié à 7:11 par - Dans Archives - Pas de réactions.

Page 1 – Présentation Page 2 – Montage
Page 3 – Protocole de tests Page 4 – Résultats
Page 5 – Analyses & Conclusions

Voici un nouveau test d’un tout petit ITX4GAMERS (abrégé en I4G), qui possède la particularité d’utiliser une carte mère au format mini-ITX.
A l’opposé de notre premier test (Test SST SUGO SG07), nous allons étudier de plus près un I4G qui s’assimile bien davantage à un HTPC (Home Theater Personal Computer), soit un PC multimédia, mais qui sait conserver toute une dimension Gamer.
Effectivement, les cartes mères mini-ITX sont les reines de la polyvalence. Malgré leur taille réduite (17cmx17cm), elles peuvent servir dans un PC pour joueur, ou bien de PC multimédia, ou bien de serveur de données, ou même, récemment de PC avec un potentiel très conséquent d’overclocking CPU. Bref une carte mère mini-ITX peut quasiment tout faire, mais aussi et surtout, bien le faire.
Le format PC multimédia va nous contraindre à explorer également les capacités offertes par les composants récents utilisant une importante finesse de gravure. Dans cette optique, nous allons nous attarder sur :
• Le processeur Intel Core i7 3770S, gravé en 22nm, pourvu d’un HD Graphics 4000 et annoncé avec un TDP de 65W
• La carte graphique VTX3D AMD HD7750 low profile, gravé en 28nm, qui n’utilise qu’une seule moitié de slot d’extension standard et qui est annoncé avec un TDP de 55W (fréquences standard). Pour information, un port PCI-Express alimente une carte à hauteur de 75W.

Voici le sommaire :
1. Présentation IN WIN BP671
2. Montage et réglages
3. Protocole de tests : P4G-2012 v2
4. Résultats et Analyses
5. Synthèse


Présentation du IN WIN BP671


Le boitier IN WIN BP671 reste un digne représentant de boitiers, avant tout, dédié au multimédia. Cela signifie qu’il met en avant son faible encombrement, son esthétique externe, sa capacité à refroidir les composants tout en conservant une nuisance sonore faible. A tous ces points, il faut lui ajouter son évolutivité plus que conséquente.
Fort de ces 8,6 litres de volume, le IN WIN BP671, n’occupe guère de place, surtout qu’il peut être placé, soit verticalement (sur des pieds ou avec le socle, tous fournis), soit horizontalement (mais sans pouvoir accueillir un écran dessus). L’espace occupé est similaire à celui d’un tome d’encyclopédie.

A cet encombrement s’ajoute une esthétique externe flatteuse, avec une barre de led bleue médiane. Avec le clignotement de la led blanche d’accès aux disques, cela offre un mariage très plaisant. En plus, les boutons power et reset, qui encadrent la barre bleue médiane, sont vraiment bien intégrés dans cette face avant. Dernier point, la baie externe 5,25’’ et les ports usb 2.0 frontaux sont placés derrière un cache, qui s’ouvre après pression sur un de ses coins.
Pour résumer, on peut ranger cet IN WIN BP671 à peu près partout et sans craindre de dégrader l’environnement d’une pièce.

Pour ce qui est de la ventilation, nous la traiterons plus en détail dans la rubrique dédié au montage. Sachez simplement, que l’air rentre par le ventilateur du CPU et qu’il ressort par l’alimentation TFX (8cm) et le ventilateur du châssis (8cm).

Enfin, abordons le sujet de l’évolutivité. Outre l’emploi de composants standards, le IN WIN BP671, offre de bonnes opportunités d’extension avec une baie externe 5,25’’ sans outils, une première baie interne 3,5’’ complète et une baie seconde interne 3,5’’ moins épaisse, mais capable d’accueillir un disque au format 2,5’’. La baie externe 5,25’’ offre, sans aucun doute, le maximum d’opportunités d’évolutivité : soit stockage avec 4 disques durs 2,5’’, soit multimédia avec des lecteurs de cartes ou lecteur blu-ray, et j’en passe. Silverstone et Lian-li restent les leaders incontestés dans les baies externes 5,25’’ polyvalentes. Elle peut aussi servir à accueillir un gros lecteur optique, mais cela nous parait être un choix trop contraignant car il limite le choix de ventirad cpu et de barettes mémoire. La dernière possibilité d’évolutivité reste la présence d’une baie d’extension PCI de type low profile (qui fait la moitié d’une baie standard). Dans notre cas, cela nous permettra de monter une carte graphique AMD HD7750 low profile, ce qui n’est pas rien.

Voici les spécifications intéressantes du boitier IN WIN BP671 :
Dimensions : 100(l)x265(h) x310(p)mm, soit un volume de 8.6 litres
Ventilation : Ventilateur 80(l)x80(h)x25(P) mm, monté en extraction dans un arceau plastique
Hauteur max du radiateur CPU : 70(h) mm
Longueur max de la carte graphique : 170(p) mm
Alimentation : Format TFX, dimensions : 85(l) X 175(p) X 65(h) mm, Puissance 200W
Stockage interne : 1xbaie 3,5’’ pleine (1’’ d’épaisseur), 1xbaie 3,5’’ partielle (0,8’’ d’épaisseur)
Optique : 1xbaie 5,25 sans outil
Baie d’extension : 1xLow profile


Galerie photos du IN WIN BP671


Page 2 – Montage