Clevo P150EM – Présentation

Publié à 5:59 par - Dans - Pas de réactions.

 

Page 1 – Présentation Page 2 - Petit tour du propriétaire
Page 3 – Résultats et analyse Page 4 – Conclusion

 

CLEVO, souvent méconnu, parfois oublié, est depuis longtemps un digne représentant du portable pour joueur. C’est « l’autre », c’est-à-dire le concurrent de toujours d’AlienWare, opposant au design « American Way of Life » de ce dernier une austérité « soviétique » dans le bon sens du terme (qui inspire confiance et ne rouille pas …)

En effet, la qualité de ces châssis n’est plus à démontrer. En son temps le M860TU avait été une franche réussite, nous avions glorifié son grand frère le P150HM, et sommes tombés sous le charme du W110ER.

Clevo a toujours su allier avec brio performances et qualité, en intégrant les composants les plus puissants sur les châssis que l’on connait.

C’est ce qui nous amène aujourd’hui à tester le Clevo P150EM équipé d’une GTX 680M et d’un i7-3610QM, membres des dernières familles respectives des cartes graphiques Nvidia et des processeurs Intel, à savoir Kepler et Ivy Bridge.

clevo p150em portable gamer

Ce châssis a déjà été évalué sous une configuration plus ancienne (i7-2630QM et GTX 560M) dans le test du LDLC Bellone GA1-I7-16-S2 (http://portables4gamers.com/?page_id=17924). La machine est globalement la même, mais quelques points changent tout de même, comme le nouveau clavier qui est enfin rétroéclairé.

La machine provient de Anyware que nous remercions pour ce prêt.

Voici la configuration complète :

  • Marque : Clevo
  • Intégrateur : Anyware
  • Modèle : P150EM
  • Chipset : Mobile Intel ® HM77 Express Chipset
  • Processeur : Intel Core i7-3610QM (2,3 – 3,1 GHz, 6Mo cache)
  • Mémoire : 8Go (2 x 4Go DDR3, 1333MHz)
  • Carte graphique : Nvidia GeForce GTX 680M (4Go GDDR5)
  • Ecran : 15,6″ Full HD 16/9 (1920*1080 pixels)
  • Stockage : SSD Intel 830 128Go
  • Optique : graveur DVD double couche
  • Port MSATA

Anyware nous propose donc une configuration plus qu’honorable. Le chipset HM77 prend en charge un processeur sous plate-forme Ivy Bridge, le i7-3610, qui dispose de tous les raffinements du moment : Hyper-threading, mode Turbo … Enfin, un chipset HD 4000 est associé au processeur pour prendre en charge les applications peu gourmandes en ressources graphiques.

La GTX680M, par le biais d’Optimus, prend naturellement le relais en cas de jeu ou d’appli graphique lourde.

Ce GPU est le dernier né de chez Nvidia, nous en parlions dans cette news. Il est le plus puissant de la gamme Nvidia Enthusiast, et devrait en tant que tel se comporter de très belle manière en jeu. La GTX 680M est compatible avec les technologies CUDA et PhysX, cette dernière permettant d’améliorer certains effets dans des jeux spécifiques.

Le processeur est soutenu par 8Go de mémoire DDR3 cadencée à 1600MHz. C’est, en règle générale – et notamment pour les joueurs que nous sommes – largement suffisant, même pour une utilisation poussée de la machine.

Grosse nouveauté au niveau du châssis, le clavier est enfin rétroéclairé. Ce petit confort est devenu presque indispensable aux petites heures, dans la pénombre, perdu dans de mystérieuses contrées fantastiques ou shootant du zombie par paquets de douze.

Le stockage est assuré par un disque dure SSD (pour ceux qui trainent au fond de la salle : Solid State Drive, c’est-à-dire à mémoire flash, bien plus rapide que les disques à plateau).

Le disque retenu est un Samsung 830, réputé pour son excellente efficacité. Seul bémol : l’espace est assez faible. Dans notre configuration, il fait 128Go.

Notre machine de test ne comporte qu’un SSD classique, cependant elle dispose d’un port MSATA. Pour rappel, ce port permet d’installer un disque SSD au format MSATA bien moins encombrant que les SATA que l’on connait, sans diminuer les performances.

Le P150EM peut donc se doter d’un disque dur 2.5″ et d’un disque SSD sans enlever le lecteur optique : grande nouvelle ! Vous pourrez ainsi opter pour une solution avec un SSD MSATA pour le système d’exploitation et un disque à plateau pour le stockage.

Nous retrouvons avec plaisir l’écran mat que nous avions tant apprécié auparavant. Le lecteur optique est un simple lecteur DVD double couche. De quoi installer les jeux que vous voulez. Ce support est, cependant, de moins en moins utilisé. On peut ainsi choisir de le remplacer par un rack qui permettra d’installer un disque dur supplémentaire dans le châssis.Cette solution est moins utile maintenant que le port MSATA est disponible.

Maintenant que vous avez signé le contrat, nous pouvons faire le tour de la propriété. Comment ? C’est dans l’autre sens normalement ?

Eh bien, espérons que vous ne serez pas déçus, sinon vous l’avez … en sus.

Page 2 - Petit tour du propriétaire >>