Alienware M17x – Résultats dans les jeux – 2ème partie

Publié à 6:49 par - Dans Archives - Pas de réactions.

Page 1 – Présentation Page 2 – Petit tour du propriétaire
Page 3 – Petit tour du propriétaire suite Page 4 – Protocole de tests
Page 5 – Résultats 1ère partie Page 6 – Résultats 2ème partie
Page 7 – Conclusion

Et c’est reparti ! Courage, c’est la dernière page :)

Alienware M17x - ArmA II Elevé

Alienware M17x - ArmA II Très Elevé


Alienware M17x - Supreme Commander


Alienware M17x - Alien vs Predator Medium


Alienware M17x - Lost Planet 2



Alienware M17x - Metro 2033 Medium

Alienware M17x - Metro 2033 Very High


Alienware M17x - STALKER Pripyat Medium DX11

Alienware M17x - STALKER Pripyat Ultra DX11



Avant de tirer les conclusions de ce nouvel Alienware M17x, analysons un peu ses résultats.

Commençons par les éventuels gains qu’apportent le processeur Intel Sandy Bridge comparé au processeur Arrandale avec la même carte graphique. N’oublions pas tout de même que la fréquence du Core i7-740QM qui équipait le Medion ERAZER X6811 n’était que de 1,73GHz (2,93GHz en mode Turbo) alors que le Core i7-2630QM de ce nouvel Alienware M17x était de 2,0GHz (2,9GHz en mode Turbo).

Et bien malgré un légère différence de fréquence, les gains sont tout de même loin d’être à la hauteur de ce qu’annonçait Intel lors du lancement de la plate-forme Huron River et seuls les jeux exploitants avant tout le CPU obtiennent un léger gain. Ce gain est d’ailleurs plus élevé dès lors que l’on conserve des options d’affichage pas trop élevées mais chute dès que ces dernières augmentent. On passe ainsi d’un gain de 14 FPS sur ArmA II en mode Elevé à seulement 3 FPS en mode Très Elevé. Idem pour Crysis où l’on passe d’un gain de 7 FPS en mode Medium à seulement 1 FPS en mode Very High. Bref, « In Game » les gains qu’apportent les processeurs Sandy Bridge restent tout de même réservés à des applications plus spécialisées comme ce que certains collègues ont démontrés dans leurs articles mais ces nouveaux processeurs sont loin d’être indispensables pour jouer même si tôt ou tard, nous n’aurons de toute façon pas le choix.

Cela confirme d’ailleurs qu’une grande partie des jeux que nous utilisons pour notre protocole de tests exploitent le CPU, même sur des options d’affichage élevées et nous allons en profiter pour faire un peu de tri.

Au niveau de la 3D, je pense que cela se passe de commentaire et jouer en 3D sur un ordinateur portable, qui plus est équipé d’une carte du bas du tableau des cartes de la gamme « Enthusiast » comme l’est la GeForce GTX 460M, est tout simplement un beau rêve puisque les performances sont divisées par 2 sur la plupart des jeux rendant ces derniers injouables. Par contre l’utilisation de la 3D dans le cadre du visionnage d’un film reste agréable. Pas des heures non plus car les lunettes deviennent tout de même vite insupportables tant elles sont désagréables et loin d’être ergonomiques.

Il est à présent temps de tirer les conclusions de ce nouvel Alienware M17x.

Page 7 – Conclusion