Alienware M17x – Présentation

Publié à 5:48 par - Dans Archives - Pas de réactions.

Page 1 – Présentation Page 2 – Petit tour du propriétaire
Page 3 – Petit tour du propriétaire suite Page 4 – Protocole de tests
Page 5 – Résultats 1ère partie Page 6 – Résultats 2ème partie
Page 7 – Conclusion

Lancé une première fois le 10 janvier de cette année, cette nouvelle révision du M17x d’Alienware ne sera finalement pas resté bien longtemps au catalogue. En effet, suite à l’annonce d’un bug rencontré sur les chipsets Cougar Point d’Intel, chipsets qui équipent la dernière plate-forme mobile Huron River, Dell a décidé de retirer le M17x ainsi que d’autres ordinateurs portables de son catalogue, le temps d’intégrer une nouvelle révision de ce chipset. C’est à présent du passé puisque Dell vient de remettre au catalogue ce M17x équipé d’une nouvelle révision du chipset Cougar Point d’Intel et de nouvelles cartes graphiques.

Nouveau Alienware M17x
Cliquez pour agrandir

Pour la petite histoire et comme vous l’avez peut-être remarqué, nous n’utilisons plus le terme de M17x R3, ce dernier ayant été banni par Dell pour être remplacé par le « nouvel Alienware M17x ». C’est tout de suite plus sympathique (ironique).

Ce nouvel Alienware M17x n’est pas qu’une simple mise à jour de la précédente version du M17x en y intégrant la dernière plate-forme Intel Huron River, il s’agit là d’un vrai nouveau châssis entièrement revu : avec cette nouvelle révision Alienware abandonne la solution bi-GPU de la révision R2 et se cantonne à présent à ne proposer qu’une seule et unique carte graphique. A ce sujet, au moment du premier lancement, Alienware ne proposait qu’une simple carte graphique NVIDIA GeForce GTX 460M. Je trouve personnellement que cela est une grosse erreur puisqu’en faisant cela, Alienware quittait le segment ultra haut de gamme en proposant une configuration que l’on pouvait trouver chez la concurrence comme MSI ou Asus. D’autres cartes graphiques, plus véloces, devraient prochainement arriver en option comme la Radeon HD 6970M ou bien la GeForce GTX 485M. Mais attention, ici aussi nous auront malgré tout droit à une configuration que l’on peut également trouver chez la concurrence, tout du moins chez les intégrateurs proposant le barebone Clevo P170HM.

Bref, Alienware propose ici une machine assez étrange. Ce nouveau M17x risque en effet de se retrouver en concurrence directe avec des machines déjà proposées à la vente. Il faut donc à Alienware réussir à se démarquer en proposant des petits « plus » que la concurrence ne propose pas.

Commençons par découvrir la plate-forme de ce nouvel Alienware M17x que nous avons eu entre les mains :

• Marque : Alienware
• Modèle : M17x
• Processeur : Intel Core i7-2630QM
• Chipset : Cougar Point
• Mémoire : 2 x 2 Go de DDR3 1333MHz
• Carte graphique : GeForce GTX460M (1,5 Go GDDR5)
• Ecran : 17,3″ Full HD (1920 x 1080 pixels)
• Stockage : 1 SSD 256Go
• Optique : Combo Lecteur Blu-ray / graveur DVD
• Cartes mémoires : lecteur 4 en 1 (SD/MMC/MS/XD)
• Express Card : 0
• Modem / Ethernet : 0 / 1
• 3G / WiFi : 0 / 1 (802.11 draft n)
• Blutooth : 1
• USB / Firewire : 2 x USB 2.0 + 2 x USB 3.0 / 0
• E-SATA : 1
• SPDIF / Casque / Micro : 1 / 2 / 1
• Sortie vidéo : VGA / HDMI
• Système d’exploitation : Windows 7 64 bits
• Dimensions : 410 x 304 x 45 mm
• Poids : 4,39kg avec l’écran 3D
• Tarif : environ 3314€ TTC

Je parle rarement des tarifs des différents P4G que j’ai eu entre les mains car d’une, j’ai toujours estimé que l’on ne pouvait pas s’offrir un Aston Martin au prix d’une Clio et de deux que de continuellement tirer les tarifs vers le bas n’était pas forcément la meilleure chose à faire pour ce marché. Bref, pour en revenir à nos moutons, je trouve qu’Alienware propose avec ce nouveau M17x une Aston Martin avec un moteur de Clio ! Tout simplement hallucinant ! D’autant que le concurrence sur ce secteur est présente avec MSI, Asus et Clevo qui proposent les mêmes configurations pour un tarif nettement moins exorbitant. Je trouve personnellement que proposer une telle machine avec une telle configuration à un tel tarif est tout simplement incompréhensible.

Le nouvel Alienware M17x que nous avons eu entre les mains est un modèle 3D. Il est donc équipé d’une dalle 17,3″ Full HD compatible 3D et est livré avec une paire de lunettes 3D de chez NVIDIA. Je ne reviendrais pas sur ces dernières qui possèdent un look hideux et un confort qui vous fera passer l’envie de les chausser plus d’une heure. Si vous optez pour cette option 3D, le capteur servant d’interface avec les lunettes sera directement intégré dans le châssis de l’écran et vous n’aurez donc pas de petit cube noire à brancher sur une prise USB de la machine. Une bonne chose.

Concernant la plate-forme, vous pouvez constater que cette dernière ne possède rien de bien folichon, il s’agit là d’une configuration « standard » pour une machine tournée vers les joueurs. Pas de quoi casser 3 pattes à un canard.

HWiNFO32 - Nouveau Alienware M17x
Cliquez pour agrandir

Nous trouvons donc un processeur Intel Core i7 de seconde génération (nom de code Sandy Bridge) couplé à un chipset Intel HM67 (nom de code Cougar Point). Le sample que nous avons reçu étant antérieur au retrait du nouveau M17x du catalogue d’Alienware suite aux problème rencontrés sur ces chipsets, il s’agit donc d’un chipset déficient. Mais pas de panique, cela n’a pas empêché notre exemplaire de fonctionner correctement puisqu’il n’était équipé que d’une seule solution de stockage. Le processeur est un modèle Core i7-2630QM cadencé à 2,0GHz (2,9GHz en mode Turbo sur 1 core) et il est épaulé dans ses tâches par 4Go de mémoire DDR3 1033MHz répartis sur 2 modules.

La partie graphique est pour sa part prise en charge par une carte NVIDIA GeForce GTX 460M, carte qui sera certainement remplacée dans les semaines qui viennent par une GeForce GTX 560M qui possède à peu de choses près les mêmes spécifications techniques. L’écran est un modèle possédant une diagonale de 17,3″ de diagonale au format 16/9 Full HD et possède donc d’une résolution de 1920 x 1080 pixels. Étant compatible 3D, sa fréquence peut monter à 120Hz.

La partie stockage est, pour le modèle que nous avons eu entre les mains, confiée à un SSD de 256Go provenant de chez SAMSUNG. Ce modèle n’est pas forcément se qui se fait de mieux actuellement mais rempli plus que correctement ce pour quoi il est fait.

Les seuls petits éléments supplémentaires que l’on ne retrouve pas chez la concurrence sont la sortie audio optique ainsi que l’entrée HDMI. Cette dernière peut être pratique si vous désirez y brancher une console et profiter de l’écran de l’ordinateur portable. Gadget pour certains mais d’autres y trouveront certainement leur compte.

Tous les éléments sont réunis afin de profiter des joies d’OPTIMUS et pouvoir passer automatiquement de la carte graphique dédiée à l’IGP du processeur. Et bien non ! Cela ne fonctionne pas ! Mais pourquoi ? vous demandez-vous alors qu’Alienware annonçait cette fonctionnalité dans la page dédiée à cette machine.

En gros, il s’agit d’une limitation imposée par NVIDIA sur les modèles équipés d’écrans 120Hz et que malgré les efforts de Dell afin d’obtenir de NVIDIA des drivers permettant d’utiliser cette fonctionnalité, et bien ce n’est pas possible pour le moment. De plus, Dell a essayer d’obtenir de NVIDIA un communiqué clair et simple afin d’expliquer cela, mais pour le moment…

Passons à présent au petit tour du propriétaire.

Page 2 – Petit tour du propriétaire