Alienware Area-51 m15x – Petit tour du propriétaire

Publié à 9:14 par - Dans Archives - Pas de réactions.

Commençons par l’esthétique de ce nouveau modèle qui inaugure une nouvelle ligne de châssis qui étaient jusqu’à présent des adaptations de modèles existant comme l’a été en son temps l’Area-51 m7700 et plus récemment l’Aurora m9700 et l’Area-51 m9750. Alienware a donc décidé de faire faire son châssis à partir de ses propres plans et il faut avouer que le résultat est plutôt réussi.

Alienware Area-51 m15x

Ce n’est que récemment qu’Alienware s’est enfin décidé à proposer le célèbre design « Skullcap » sur ce modèle (cf. cette news) et qui avait pourtant été présenté lors de l’annonce de cet Area-51 m15x. Cela n’empêche pas pour autant de reconnaître au premier coup d’œil un ordinateur Alienware puisque la petite tête d’Alien est pour sa part toujours présente.

Alienware Area-51 m15x
Cliquez pour agrandir

Je ne vous parlerais pas du bundle fourni avec le modèle que nous avons reçu puisqu’il était vide. Sachez toutefois qu’il devrait comprendre diverses petites choses comme une housse de protection, le traditionnel tapis de souris, la plaque personnalisée ainsi qu’une casquette, entre autres choses.

Autant les finitions et la qualité globale semblent respirer le qualité, autant après quelques manipulations il en est autrement. En effet, les plastiques utilisés semblent pour le moins très fins et se déforment et couinent dès lors qu’on y applique une légère pression. Pas franchement encourageant pour un ordinateur portable tout de même vendu plus de 2000€.

Découvrons les différentes facettes de cet Area-51 m15x.


Cliquez pour agrandir

Premières constations, il n’y a que 3 prises USB et une seule sortie vidéo mais cette dernière est de type HDMI et la prise mini Firewire est de type b, une première sur un ordinateur portable. Les périphériques utilisant cette interface ne sont pas légion et nous aurions préféré voir une prise eSATA à la place. Toujours dans le domaine des différentes prises, Alienware a enfin eu la bonne idée d’abandonner la prise modem que plus personne n’utilisait.

Le lecteur optique est présent dans la smartbay, véritable petit fourre tout puisque l’on peut également si on le souhaite y déposer un second disque dur ou une seconde batterie. Comme vous pouvez le remarquer sur les visuels, il n’y a pas de bouton d’éjection présent en façade de ce lecteur optique. En fait l’éjection se fait par l’intermédiaire d’un raccourci clavier avec la touche « Fn ».


Image d’un Area-51 m17x mais identique sur la version Area-51 m15x

Le dessous de cet Area-51 m15x laisse entrevoir une large trappe d’accès aux différents composants ainsi que la batterie avec sa jauge visuelle qu’il suffit d’activer en appuyant sur le petit bouton situé à sa gauche. Pratique.

A l’intérieur nous trouvons donc tous les composants ainsi que 3 emplacements mini PCIe. L’un est occupé par le module Turbo Memory de 1Go, un autre par la carte WiFi Intel PRO Wireless 4965 b/g/n et enfin le troisième est laissé vacant et au niveau duquel arrive un fil ressemblant à une antenne TV. Pour mettre en place une carte tuner TV ? Aucune idée puisque cette option n’est pas présente au catalogue Alienware.


Cliquez pour agrandir

L’arrière quant à lui est totalement dépouillé de toute prise et ne laisse entrevoir de chaque côté que les évacuations d’air chaud. L’avant, tout comme l’arrière, est totalement dépouillé puisque nous n’y trouvons que le récepteur infrarouge pour une éventuelle télécommande qui n’est pas fournie. Pour une utilisation de l’éventuelle carte tuner TV ?

Le touchpad est très agréable à utiliser et reçoit le même traitement que le reste du châssis, à savoir une peinture vernie. Le clavier, également très agréable à utiliser même dans le noir grâce au rétro éclairage, possède une typographie spécifique Alienware. Au-delà du cliché, il m’a tout de même fallu un certain temps pour m’y adapter.

Certains possesseurs on rencontré un petit problème de clavier se déformant légèrement en bas à droite au niveau des flèches de direction. Sur le modèle que nous avons eu entre les mains, le même problème y est présent. Cela semble provenir du fait que la partie droite du clavier se trouve juste au dessus de la carte graphique, élément chauffant beaucoup.

Les touches d’accès rapides situées juste au dessus du clavier sont toutes de types sensitifs. Nous trouvons donc de gauche à droite le réglage du volume, l’interrupteur de mise sous tension, activation du bluetooth et du WiFi, le lancement de la console « Command Center » et enfin l’activation du mode  » Stealth Mode » dont nous parlerons un peu plus loin.

Ce système vous permet d’accroître légèrement l’autonomie en underclockant le processeur, faisant passer ce dernier de 2,5GHz à 1,6GHz. Pour aller encore plus loin dans la gestion de l’autonomie, vous pouvez également faire basculer la gestion de l’affichage de la GeForce 8800M GTX à la puce graphique Intel GMA X3100 par une combinaison de touches du clavier. Il s’agit du mode « BinaryGFX ». Pratique en attendant l’arrivée de l’Hybride SLI, cette option vous oblige néanmoins à redémarrer l’ordinateur. Naturellement n’espérez pas jouer avec ce système en fonctionnement mais pour ce qui est d’une utilisation bureautique, cela s’avère amplement suffisant. Nous verrons par la suite de combien est réellement le gain en autonomie.

L’écran pour terminer ce petit tour du propriétaire, possède juste au dessus une Webcam de 2 millions de pixels qu’encadrent 2 microphones. L’ouverture de ce dernier ne se fait pas par l’intermédiaire de griffes comme il est coutume de voir sur la plupart des ordinateurs portables. En effet, l’écran est maintenu en place par un aimant intégré au châssis. Le maintient en position fermée est néanmoins assuré et l’écran ne s’ouvre pas même en retournant l’ordinateur.

Mais avant de passer au protocole de tests que nous avons fait subir à cet Area-51 m15x, démarrons la bête.

Page 3 – Premier démarrage