Vous lisez actuellement
Test portable gamer Medion Erazer X6825
24

Test portable gamer Medion Erazer X6825

par Jean Baptiste10 avril 2013

Medion fait parler de lui avec son portable pour gamers, l’Erazer X6825 . Portables4Gamers l’examine à la loupe.

Présentation

Le Medion Erazer X6825 se positionne sur le segment du haut de gamme accessible. Une machine à un prix raisonnable comparé à certains PC de guerre sans sacrifier les performances.  L’Erazer X6825 a bénéficié récemment d’une baisse de prix. De quoi intéresser les gamers pressés en attendant l’architecture Titan de Nvidia et Haswell d’Intel. On rappellera que Medion appartient maintenant à Lenovo. Vus les bons résultats de la firme au niveau mondial, il faut s’attendre à voir la gamme Erazer bénéficier de cette aura. Rentrons donc dans le détail pour cette X6825 afin de voir si c’est le cas.

Au déballage, on apprécie le packaging Medion : simple et allant à l’essentiel. Un carton de taille raisonnable avec l’ordinateur bien à l’abri et le chargeur, carte de garantie, manuel et cd de restauration.

Une fois les films de protection retirés, nous retrouvons un châssis que nous connaissons bien, Médion prend la décision  d’assembler sa configuration sur une base éprouvée, pas d’erreur donc à ce niveau-là. Le châssis est solide, pèse son poids  et les plastiques résistent correctement aux pressions.

Voyons un peu les composants de votre possible future  plateforme de combat pour LANs :

  • Processeur :  Intel Core i7-3630QM (4 cœurs, 8 threads, smartcache 6mo TDP 45 Watt)
  • Mémoire :  Vive 16Go
  • Stockage :  SSD Intel 120 Go et 2,5’ standard 750go
  • Graphisme :  Nvidia GTX 680M
  • Affichage :  15,6’, 1920×1080, Dalle Mat
  • Lecteur Bluray et graveur DVD
  • Batterie :  9 cellules, 7800mAh
  • Réseau :  Gigabit Ethernet & Wifi Intel N 2230
  • Garantie :  12 mois

On a ici un ensemble cohérent, cet Erazer se voit doté d’un processeur Ivy bridge de dernière  génération, appuyé par un jeu de circuits H77. La partie stockage est soignée avec à la fois de la place (750Go) et des performances (SSD + disque traditionnel). La partie graphique est haut de gamme surtout pour un châssis de 15,6’.

Au niveau de l’esthétique, on trouve un look résolument gamer et des leds bleus du plus bel effet. Le clavier n’est pas rétroéclairé. Par contre les touches Z-Q-S-D de couleur et le pavé numérique sont les bienvenus. Nos premières impressions sont bonnes et nous donnent envie d’allumer cette machine pour installer notre batterie de jeux.

C’est un Windows 8 qui se charge alors, pas trop d’applications  installées par défaut : merci Médion.

Photos

Voici quelques clichés de la bête, nous rajoutons une photo prise par nos soins qui vous donne une idée du rendu des leds bleu sur une table blanc cassé. Par rapport au bleu des photos constructeurs on trouve celle ci plus proche de la teinte du  « bleu Razer ».

Medion-Erazer X6825_pic4 Medion-Erazer X6825_pic3 Medion-Erazer X6825_pic2 Medion-Erazer X6825_pic1

 

 

 

 

 

Medion-Erazer X6825_pic5

 

 

 

 

Du coté de la connectique, on retrouve ici 1 port Esata, 3 USB 3.0, une sortie vidéo HDMI et VGA, la classique prise RJ45 ainsi que 4 sorties son permettant de faire du 8.1 en analogique ou en numérique avec le S/PDIF. La configuration logicielle permettant de switcher les sorties en entrée ligne In ou micro.

Protocole

Cette Erazer c’est aussi l’occasion pour nous d’adapter notre protocole de test à Windows 8 et de changer un peu notre base de test. Encore jeune, celui-ci risque d’évoluer un peu  sur 2013. Afin de garantir des résultats pertinents, nous avons favorisé les jeux ayant un benchmark intégré (Fraps n’est pas toujours précis) et nous profitons aussi de l’occasion pour élargir notre panel de jeux qui s’adaptera mieux aux ultraportables gamer et autre config mini ITX puissantes. Le revers de la médaille, c’est que du coup on ne peut plus systématiquement comparer les résultats avec ceux des anciens tests mais rassurez-vous, nous aurons vite suffisamment de donnés sous Windows 8 pour un retour à la normale. Notre protocole complet sera bientôt en ligne.

Résultats Analyse

Coté CPU, on a ici un gros i7 en Ivy Bridge, pas d’inquiétude a avoir donc. Le 3630QM est un des modèles le plus rapide en 45w, pas sûr que les quelques Mhz supplémentaires du 3840QM auraient beaucoup augmentés les perfs en jeu.

Erazer X6825_cpuz

Notre GTX 680M ainsi que les différents capteurs sont bien reconnus ici:

ErazerX6825_gpu

 Au démarrage du système, on découvre un Windows 8 assez « light », Medion n’abuse pas des utilitaires pré-installés. Vous aurez quand même droit à l’antivirus en période d’essai. Attention à ceux qui voudrais faire une installation Windows « maison », les licences OEM sont maintenant directement intégrées au BIOS de la machine et il n’est donc pas forcement possible de récupérer la licence fournie pour l’utiliser ailleurs.

Erazer X6825_w8

Pour ce qui est des températures et bien cela ne dépasse jamais les seuils limites. Après plusieurs heures de bench intensifs, le CPU reste sous la barre des 85° et le GPU 89°. Ces températures nous semblent parfaitement raisonnables. Sans être bruyant le système de refroidissement fait donc son travail, les seuils de chaleurs sont bien paramétrés dans le BIOS et aucune zone du boitier ne chauffe de manière démesurée. Pareillement, le bruit dégagé ne choque pas en vue du CPU et de la carte graphique ayant un TDP élevé pour des composants mobiles.

ErazerX6825_hwm

Pour le réseau, un classique chipset gigabit intégré à la carte mère  épaulé par un Intel Centrino® Wireless-N 2230 devrait suffir pour la grande majorité d’entre nous.

On finit avec le stockage. Nous avons une configuration hybride avec 2 disques 2,5′. Le SSD intel de 120 GO viens accueillir Windows 8 et avec sa vitesse de lecture/écriture de respectivement 464mo/s et 184mo/s en séquentielle vous ne devriez pas avoir trop de latence pendant le chargement de vos jeux préférés.

Jetons maintenant un œil sur les résultats in-game:

test_medion_ErazerX6825_slpdogs

Sur Sleeping Dogs on le sait, malgré une optimisation prévue pour les carte graphiques AMD la GTX 680M de Nvidia s’en sort très bien, seul le mode ultra  en résolution native commencera à mettre cette dernière à genoux avec un framerate moyen de 19 Fps.

test_medion_ErazerX6825_crysis

Dans Crysis 2, pas de problème, on obtient un framerate suffisant pour une fluidité presque parfaite avec tout à fond. Ici encore nous utilisons le Benchmark intégré avec les derniers patchs et Direct X11.

Sur Anno 2070 en 1920×1080, on obtient respectivement 56 Fps de moyenne en très élevé et 99 Fps en moyen. Cependant ce bench est réalisé sur une scène d’introduction pouvant être moins gourmande qu’une scène in game avec beaucoup d’éléments à afficher. Mais pas de problème en perspective car cet Erazer a suffisamment de mémoire vive et de puissance processeur pour faire face a ce type de situation.

Avec Hitman Absolution, le Erazer X6825 délivre une moyenne de 18,2 Fps en Ultra avec le MSAA à 8x et remonte a 49 en médium avec un MSAA 2x. Encore une fois en 1920 par 1080.

Nous finissons avec Batman: Arkham Asylum qui malgré sont âge, arrive encore à chatouiller les GPU les plus gourmands : ici nous avons 41 Fps dans notre test le plus gourmand (msaa 8x DX11 mvss hbao tessellation élevé détails très élevés) et 63 en étant plus raisonnable (msaa 2x DX11 mvss hbao tessellation normal détails élevés). Dans les deux cas, la fluidité est la!

Nous avons aussi procédé à des Benchs en 1366×768 afin d’enrichir notre base de donnée. Notre constat et que le gain de Fps lorsqu’on baisse la résolution est faible et l’on perd beaucoup à ne pas utiliser la résolution native de l’écran. Globalement la GTX680M est dimensionnée pour du Full HD 16/9 et nous apprécions bien de ne pas avoir à baisser la résolution.

Conclusion

Comme souvent chez Médion , nous avons là une machine qui ne fait pas dans la fioriture, mais qui va plutôt chercher la performance brute. Les résultats dans les jeux sont bons, le châssis n’est pas une révolution mais va appuyer une configuration bien pensée. J’ai pu avoir la machine un certain temps et n’ai pu identifier de problème sur ce portable pour joueur. Sans être une révolution, cet Erazer témoigne d’un bon travail d’intégration de la part de Medion, la configuration est équilibrée et la politique tarifaire adéquate.

La GTX 680M délivre des performances excellentes dans la plupart des jeux et s’accouple parfaitement à la dalle Full HD. De plus, la puissance du core i7, la quantité de mémoire vive importante ainsi que la vitesse du SSD permettront  à cette machine d’assurer de bonnes performances dans d’autres domaines que le jeu. A ce jour, le Erazer X6825 est disponible directement sur le magasin online de Medion pour 1599. Vous l’aurez compris,  soutenue par une politique tarifaire intéressante, ce portable gamer Medion récolte aisément ses 4 étoiles P4G.

logo2013

4stars

← Commentaires Anciens

Vous devez Se connecter poster un commentaire