Test du Clevo P375Sm-A et de son sli 980M

Publié à 6:00 par - Dans Portables - 4 réactions.

Tonrac a testé la machine transportable la plus puissante du moment : le Clevo P375SM-A dans sa dernière version équipée d’un sli de 980M. Avec ses 4,2Kg sur la balance, ses 5,5 cm d’épaisseur, ses 2H d’autonomie , son look atypique et son prix démesuré, cette machine s’adresse clairement à un marché de niche…

Un marché de grands malades pour qui la performance prime avant tout … bienvenue dans l’univers du P375SM … Mais quand est-il exactement ? La promesse de la performance ultime est-elle au rendez-vous ? Cela sans boule quies ? Et sans servir de plaque de cuisson ?
Je vous propose que nous découvrions cela ensemble …

La configuration testée

Système d’exploitation Windows 8.1
Pilotes : Geforce 344,75 Whql
Processeur Intel® Core™ i7-4910MQ  2.9-3.9GHZ
Affichage Dalle TN 17,3 » CHI MEI N173HGE-L11
Mémoire Système 32Go DDRIIIL 1866Mhz Cas 10
Carte graphique : 2x Nvidia 980M GGDR5 8Go
Disque Dur : 2x SSD samsung 840 evo 1To en Raid 0 peut contenir 2 ssd msata en plus
Clavier rétroéclairé multizone
Lecteur Optique : Graveur Blu-Ray Samsung
Port d’Entrée/Sortie 4 ports USB(3.0), 1  USB(2.0)/sata, 1 HDMI v1,4 , 1DP, 1 RJ45, 1 Thunderbolt, 1Entrée micro, Sortie casque ( SPDIF ), et line in
Lecteur de Cartes SD, Prise d’alimentation
Audio Sound Blaster X-Fi MB3, ONKYO stereo (2.2 W) + Subwoofer (2.5 W)
Communications Lan : 10/100/1000Mbps Ethernet
Wi-Fi : intel 7260AC 802.11b/g/n /ac
Webcam 5 Megapixel
Sécurité Kensington Lock
Lecteur D’empreinte Digitale
Batterie Li-Ion, 89,21Wh
Dimensions 419(W) x 295(D) x 54,8(H) mm
Poids ~4,266kg ( avec batterie )  Chargeur 330W 1,150kg

Comparée à : P170SM – 4900MQ – 16Go Corsair vengeance 1600Mhz – 780m @ 993Mhz/5500Mhz – SSD Crucial M4 256Go + 512Go – windows 8.1

 

Déballage et Premier contact :

Avec ses 4,2Kg et ses 5,5 cm d’épaisseur, ce modèle tient plus du bûcheron canadien que du lilliputien.

La machine est massive mais pas exagérément plus qu’un P170SM (3,9kg et 4,1Cm d’épaisseur).
Le châssis est intégrallement en plastique, mais ceux-ci sont de qualité, rien ne grince ou ne claque, les charnières ne tomberont pas en miettes. Bref, la machine, à l’égal de son poids, donne une image de robustesse.

La connectique est nombreuse avec sur la tranche gauche les quatre jacks audio, le port pour carte Sd le kesington lock et le port RJ45.

153fcc04-3c5e-42f0-a630-5ccd82d9451b.jpg

Sur la tranche droite deux ports USB3, un port combo usb2/esata et un port Thunderbolt/Mini Display Port.

372f3476-e1c8-4805-a8b1-9f4bac291970.jpg

Enfin, nous pouvons regretter le positionnement de deux des ports USB3 à l’arrière de la machine qui comprend également un port HDMI 1.4.

894ac337-369c-43dd-b5e2-343d35207de2.jpg

« La beauté extérieure n’est que superficielle alors que la beauté intérieure est un don du ciel. »

Le châssis est identique au P375Sm premier du nom, la volonté de Clevo est semble-t’il de donner l’image d’une sportive de luxe en ajoutant une touche chromée aux ouïes d’extraction d’air  et des coins arrières équipées de leds rouges qui font penser à des feux Stop (interprétation personnelle d’autres y voit des clignotants … qui ne clignotent pas … et les moins imaginatifs ne verront que des triangles rouges illuminés).

 

2bcb9966-d4be-469a-b0ae-81a9cd345699.jpg11083717-57a9-424d-9aff-2a7cb7813cd6.jpg

Le capot de l’écran est biseauté, ce qui lui apporte une meilleure pénétration de l’air à vitesse élevé sur le bitume. Ce choix de style est avouons-le très important pour une sportive … et un peu moins pour un laptop, mais disons que cela n’est pas désagréable à l’œil.

Une sportive certes, mais qui serait passé par la case « pimp my ride », si on se fie à la barre de led bleue située entre les Haut parleurs avant, et qui se comporte comme un equalizer des années 80 oscillant au rythme de la musique ou des fusillades de vos jeux vidéos favoris … Cette led n’est malheureusement pas désactivable lors de l’utilisation du rétroéclairage de votre clavier, mais heureusement pour nos yeux et notre santé mentale, cela ne gêne en rien lors de l’usage de la machine car on finit simplement par ne plus la voir.

Si vous aimez le look du P375Sm mais que vous n’aimez pas son côté Jacky Tuning, sachez que le P377SM est fait pour vous. C’est le même modèle, sauf que les coins arrières et la barre centrale sont dépourvus de Leds. Et si vous souhaitez un look encore plus sobre, vous pourrez toujours vous pencher sur le P370SM qui fait tout de même beaucoup plus professionnel sans les touches de design gamers des autres modèles … Bref c’est du Clevo, on aime … ou pas, mais cela ne laisse jamais personne indifférent.

L’écran: il s’agit d’une dalle matte TN 17,3  CHI MEI N173HGE-L11. Les noirs sont profonds et non gris comme sur certaines dalles concurrentes. Pour un usage Jeu, surf et bureautique, cette dalle convient parfaitement et seul l’aspect légèrement granuleux pourra en rebuter certains.

98ba849d-512c-424e-af16-7de6847e8022.jpg964db6a1-74c3-432d-a07a-5f8f23c69a7e.jpgaf897aab-0e80-4738-970b-d0776f227ea3.jpg

La dalle n’est pas adaptée à un usage professionnel concernant la retouche Photo de part un rendu de couleur trop juste pour être fidèle à la réalité. (dixit les nombreux tests de la dalle car je ne suis pas équipé de sonde de mesure). Les angles de vision sont très bons pour peu, que vous ne preniez pas la fameuse position du singe lorsque vous vous adonnez à vos passions favorites.

0e581a5c-809a-4c98-a450-e57934397377.jpg077b2ef5-043a-4192-ac9f-de2d5e9e18f4.jpg

Je n’ai pas noté de latence ou de tearing excessif … mais en même temps je ne suis pas un pro-gamer.

Le clavier possède trois zones de rétroéclairage indépendantes. Celui-ci est réglable sur trois niveaux de puissance. La frappe est plaisante le clavier ne produisant pas de bruit excessif. Le trackpad est lui aussi rétroéclairé (désactivable) une diode s’éclaire en face avant pour signaler la désactivation de ce dernier (ce qui peut être bien pratique, il faut l’avouer).

Enfin le son : Contrairement au P170SM, les basses sont bien présentes. Le son est plusieurs crans au dessus du modèle précité (passer d’un modèle à l’autre vous ferra vous écrier « c’est une tuerie » en courant tout nu dans les bois, sauf peut être si vous avez eu un laptop MSi ?).

Les haut-parleurs sont amplement suffisant pour vous immerger dans vos univers vidéo-ludiques mais seront un peu juste pour les plus mélomanes d’entre vous en montrant notamment des signes de saturation à volume élevé (et les gars, ça reste des HP de portable tout de même …) . La machine supporte les profils XMP. Ma mémoire tourne bien à 933Mhz.

Les entrailles du péché:

Il est temps de voir ce que cet ogre à dans le ventre …  4 vis seulement permettent de retirer la plaque arrière , dévoilant les entrailles de la bêtes.

88c022f8-0ee8-4792-89ee-ad99a780ba71.jpgf3ca18e3-eb98-4151-b4dc-16e00106c29b.jpg

Sont alors accessibles les radiateurs et ventillos pour l’entretien de dépoussiérage bi-annuel, le cpu et les gpus si vous souhaitez les remplacer plus tard, deux slots mémoires, le slot de la carte wifi ainsi qu’un slot au format msata. Le compartiment disque dur peut accueillir deux SSD ou HDD sata au format 2,5 pouces et 9mm d’épaisseur. Des espaceurs en mousse sont fournis pour installer vos ssd en 7mm.

d088f8af-0d6a-43be-a1a4-e745e8b3245f.jpg

Sous le clavier, aisément démontable, vous trouverez les deux autres slots mémoire, le second emplacement msata ainsi que la pile CMOS.

Bref, vous l’aurez compris, s’il y a un aspect où les Clevos sont champions, c’est bien dans la facilité de maintenance de ces derniers (une beauté intérieure qui n’est pas là pour me déplaire).

Benchmarks synthétiques

Nous attaquons maintenant les choses sérieuses, le P375SM sera comparé ici à son petit frère le P170SM équipé d’une valeureuse 780m (stock et OC à 993/5500 soit supérieure à une 880M).

d38c6374-100b-4bd6-bef0-f164f409ebd5.jpg

f5c89f66-5cd5-4107-b8a9-ce76008b6d80.jpg

Sous 3DMark11, nous pouvons observer un scalling plutôt bon des cartes lorsqu’elles opèrent ensemble.

Les scores sont pratiquement doublés … et ce qui m’a le plus perturbé, c’est d’obtenir en extrême avec le Sli, le score que j’obtenais en mode performance avec ma 780m.

fd1729b3-6705-4b18-9be4-aae818065030.jpg

13bbbca8-1079-4ce4-8df7-e551408accf5.jpg

7809a3d1-867e-41f1-94e7-c0f50b02cb31.jpg

fcd694d4-b0bc-4621-9bc5-1a40710affd7.jpg

Firestrike et Catzilla 1.3 confirment le bon comportement des cartes avec des performances quasiment doublés (oui, je sais, je sais, il ne s’agit que de benchmarks pour l’instant, c’est pour cela que j’ai mis un glaçon dans mon slip). Il est donc temps de passer aux tests réels de ce beau monde.

Benchmarks en jeu

Pour tirer partie de la puissance collossale de ces cartes, tout les jeux ont été testés en 1080P avec les paramètres graphiques poussés au maximum (Physx compris) en utilisant les benchmarks intégrés. Un comparatif a été réalisé avec un P170SM muni d’un 4900MQ et d’une 780M qui, une fois overclocké, possède des performances supérieures à une 880M. Le P375SM sera testé dans tout les jeux avec une seule carte active puis en sli, à vitesse normale et  overclocké à +135Mhz core/ + 350Mhz mémoire. Sur deux des jeux Physx testés, le traitement de la physique a été basculé une première fois sur la carte principale puis une seconde fois sur la carte secondaire afin de pouvoir avoir un test comparatif réel avec le P170SM qui lui ne dispose que d’une seule carte pour tout les traitements.

Deux jeux ont été testés en Bonus : Crysis 3 et Assassins creed Unity. Uniquement avec la 980M car je ne possédais plus le P170sm au moment des tests.  Crysis 3 est testé en réglage Extrême avec une touche d’antialiasing (smaa 2Tx pour les cartes seules – smaa MultiGpu 2x pour le sli). ACU lui est testé maxed out avec le patch 4. Sur ces deux jeux, les tests ont été réalisés avec fraps en réalisant trois fois le même parcours pour obtenir une moyenne.

087d7e37-3bfe-45ff-a750-8ed844a59719.jpg

A défaut de pouvoir tester le 3, Just cause 2 nous permet de voir comment nos 980M se comportent avec un jeu qui arrive sur ses 4 ans d’existence. Bien evidemment, la/les cartes se baladent tranquillou dans ce jeu, une seule 980M obtenant des résultats 80% supérieur à une 780M OC.

108875dc-0737-4c9b-a3cf-a81220f6b110.jpg

Le moteur de Dirt Showdown anime de nombreux jeux de courses automobiles (Grid2 … ).C’est ce qui justifie sa présence ici, bien qu’il ne s’agisse pas de la dernière version utilisée dans les jeux plus récents . On voit  qu’avec l’antialiasing poussé au maximum le jeux ne devient parfaitement fluide qu’à partir d’une 880M ou d’une 780M OC. La 980M en Sli donne le double de performance d’une 780M OC.

Et les Jeux « récents » dans tout ça ?

1e7bae88-7f1d-4389-9ef6-3dff41973688.jpg

En jeu en monde ouvert, en l’absence d’un GTA V, Sleeping Dogs Definitive Edition avec son Antialiasing avancé, son brouillard volumétrique reste une valeur sûre pour les tests. Le scaling des cartes en sli est ici excellent avec une augmentation des performances de l’ordre de 90%.

e3dadaf9-8641-4f19-bd4e-a0ce86a76fff.jpg

Hitman Absolution sait lui aussi se montrer gourmand en ressources, son moteur utilise toutes les subtilité de DX11 (tesselation, Bokhe …). Le jeu devient jouable maxed out à partir d’une 980M pour peu que vous tolériez de jouer en dessous des sacro-saints 60 fps. Le scaling est très bon avec une augmentation de 89% d’images rendues en moyenne lors du passage d’une seule carte à un sli de 980M. Miam.

 

4be103d3-7f90-499e-b9f4-27e8db590d97.jpg

On ne présente plus Tomb Raider et sa simulation capilaire, testée ici en ultimate. Là, nous voyons que ça commence a être douloureux pour les 780M/880M (evidemment cela passe en réduisant l’antialiasing). Le scalling des 980M est quasi parfait avec une augmentation de presque 100% au passge en Sli.

 

e07d65b8-1e6c-4d6e-9abb-bfe3f5996450.jpg

On ne présente plus non plus, Bioshock Infinite, testé ici en Ultra DX11 + DDof. J’ai réalisé une moyenne des valeurs obtenues dans le fichier de résultat des benchmarks. Bioshock infinite n’est pas excessivement gourmand et tourne parfaitement au maximum sur une 780m. On note encore une fois l’excellent comportement du sli sur ce jeu.

 

69b6a65d-b580-4dfa-9f89-5d09ab43820d.jpg

Metro LL est injouable Maxed Out sur une 780M, même overclockée, ce qui n’est pas le cas sur une seule 980M. Alors avec deux, cela passe comme dans du beurre avec une augmentation du nombre de fps moyen de 73%.

Pourquoi les gens jugent-ils toujours sur le PhysX ?:

Hum, question difficile s’il en est, peut-être parce que Physx rend beau ? J’ai choisi deux porte-étendards mettant en avant les capacités d’accélération matérielle de la physique made in Nvidia, à savoir Mafia 2 et Batman Arkham Origin.

Mafia 2 PhysX

Batman Arkham Origin PhysX

1e330945-48ac-46b6-a018-7bbee65bd118.jpg

885155d1-c17b-480c-a2d5-6dd21908da0b.jpg

Le résultat est sans appel, sous mafia 2 les cartes en sli n’apportent rien face à une carte seule. Par contre une fois le sli désactivé et la seconde carte dédié à Physx (réglage par défaut), les performances s’envolent. La 780M pleure dans son coin en donnant des performances tout juste jouable.

Batman Arkham Origin, jeu beaucoup plus récent s’en tire beaucoup mieux. Il n’est pas forcemment nécessaire de désactiver le Sli pour jouer en profitant de Physx. Cependant désactiver le sli en désignant le Gpu2 comme carte dédié permet d’avoir un nombre de fps mimimun plus élevé.

Le cadeau Bonux

N’ayant plus le P170SM sous la main, je mets ici les tests de Crysis 3 et Assassin’s Creed Unity en bonus. Le protocole de test a été expliqué plus haut.

4054a2bf-9d9d-483e-b5e7-957c703cce20.jpg

Sous Crysis 3 l’augmentation de performance n’est que de 63% (sur le nombre d’image moyenne) lors du passage d’une carte au sli, mais heureusement pour nous la 980M seule se débrouille déjà pas trop mal. Le confort du sli est bien là, rendant le jeu parfaitement fluide pour les plus exigeants.

61daf786-8e79-4f74-9ac2-d98b280a3369.jpg

Ouille ouille ouille, ça fait mal … le jeu sera jouable sur votre 980M à condition de faire au moins l’impasse sur l’antialiasing ici réglé en TXaa. Sur Laptop, il faudra attendre la prochaine génération de carte (où avoir un sli) pour pouvoir jouer dignement à ACU. Le gain sur le framerate moyen lors du passage en sli est de 72%. Le sli rendant le jeu jouable Maxed Out.

 

Bruit, chauffe, knacki, consommation, throttling, autonomie,  et conclusion

Au niveau du Bruit, Le P375SM n’est pas silencieux en Idle. Avec des pointe à 40dB celui-ci est clairement audible, cependant rien de dramatique non plus, cela reste du domaine du supportable (bruit blanc) même lors de longue session (cela fait bien quatre heures que je tappe du texte sans avoir, ni mal à la tête, ni fracassé la machine).

En charge, il est un compagnon bruyant mais pas désagréable, pour peu que le volume de vos Hp soit au moins à 50% ou que vous portiez un casque. Avec ses 50dB, il ne fait pas plus de bruit qu’un P170SM malgrè la présence d’un troisième Ventillateur refroidissant la deuxième carte graphique. Le P375Sm est donc dans la moyenne de ce qui peut être fait au niveau sonore si on le compare aux machines de même Gabari. Seul les derniers Asus font beaucoup mieux, mais il n’y a pas de mystère, les machines font le même poids qu’un P375SM tout en ayant qu’une seule carte à refroidir.

Chauffe et consommation (Température ambiante 22°C pas de notebookcooler): Après une heure trente de Crysis 3 , j’ai pu observer un pic à 84°C (carte Oc à 1261Mhz core/5716Mhz mémoire 80°C non oc)  et un pic sur le Cpu à 90°C (avec une moyenne à 84°C). Dans les mêmes conditions, la 780M OC atteind des pics à 93°C.

Les knackis, elles, n’ont pas survécues à une 1H30 de Crysis 3 puisqu’elles ont été englouti en 15 minutes.

Pendant la totalité des tests, un wattmètre était branché en permanence. La consommation mesurée a atteint un pic à 315W (carte OC, rétroéclairage activé, écran à 40% de luminosité + un hdd externe branché en usb3).

Throttling Cpu: Sous Crysis 3, malgré un taux d’occupation cpu étant monté à 83% sur les quatres coeurs, le cpu n’est pas tombé en dessous de 3.5Ghz, on est en dessous de la fréquence turbo max de 3.7Ghz sur quatre coeur mais bien au dessus de la fréquence de base de 2.9Ghz. Je ne sais pas trop comment analyser cela vu que Crysis 3 est quasiment l’un des seuls jeux capable de tirer partie de 8 threads simultanés.

Throttling Gpu: RAS de ce côté là, le Gpu arrive la pluspart du temps à maintenir sa fréquence en boost et ne tombe jamais en dessous de sa fréquence de base.

Autonomie: L’absence d’optimus se fait cruellement sentir ici. On évite les potentiels problèmes de compatibilité lié à cette technologie, mais le revert de la médaille est cuisant sur l’autonomie. Malgrè une batterie plutôt solide, la machine peine à atteindre les 2H éloignée d’une prise de courant. (Surf + bureautique: Wifi activé, rétroéclairage activé, cpu en mode économie d’énergie, éclairage 20%). Bref si le poids ne suffisait pas, l’autonomie finira de vous convaincre que vous êtes bien en présence d’un transportable.

Conclusion

Comme me le disais mon ami ermite l’autre jour : « Avec les filles, le plus dur, c’est de conclure ! … surtout lorsque l’on vie dans une grotte et que l’on a fait voeu de solitude et de recueillement » … Et bien, ma foi, même si je ne vie pas dans une grotte, j’avoue qu’il est difficile d’apporter une conclusion à ce test. La machine est tout simplement exceptionnelle et transpire de qualités pour peu que l’on adhère à son look particulier. Surpuissante, elle permet de ne faire aucun compromis sur les jeux actuels, mais aussi de regarder sereinement le futur. Tout cela avec une chauffe et un bruit contenu. Il n’en demeure pas moins qu’avec ces deux heures d’autonomie et ses 4.2kg, nous sommes faces à un transportable qui doit être utilisé comme tel. Si la mobilité ou l’absence de totale mobilité sont dans vos critères d’achats, vous aurez plutôt intérêt à vous rabattre:

– soit vers un portable gamer plus classique supportant optimus (P170SM, P650SG …)

– soit sur un desktop autrement moins onéreux

Ola malheureux! Je vous entends déjà vous écrier : « Mais, il est tout pourri ton test Tonrac! » ou « Tout ça pour ça! »

Alors pour les plus insatisfaits ou exigeants d’entre vous, je vous propose d’aller vous faire … (mais non,  je plaisante ;)  ) d’aller compléter votre lecture par les tests suivant:

http://forum.noteboo…iew-update.html

Il s’agit du test plutôt complet d’un forumeur de notebookreview  (HTWingnut)

Et un test beaucoup plus professionnel réalisé par NotebookCheck, où vous aurez notamment plus de détails concernant la dalle (il contient même un profil de colorimétrie):

http://www.notebookc…w.131136.0.html

Plus tard lorsque Nvidia aura décidé de sortir des pilotes compatibles, je testerai (ou pas)

– Le DSR

 

Teste réalisé par Tonrac

4 Réactions

  1. La conf testée avoisine les 3760€ Sans remises …
    Mais le fait que Clevo vendent des barebones permet d’alléger grandement la facture.
    Prendre un 4810Mq fait baisser la facture de 200€ (voir 350€ si tu te contente d’un 4710MQ)
    16 Go au lieu de 32 c’est 150€ en moins, un ssd de 256Go pour le système + 1 hdd de 1 to et tu allèges encore la facture de 400€ …
    Et il y a encore moyen de gratter 200€ en sélectionnant le P370SM (version look pro sans led) chez un assembleur allemand.

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire