Les PC ont tué les consoles, selon le vice-président d’Alienware

Sony, Microsoft et Nintendo doivent-ils s’incliner devant la toute-puissance du PC ? C’est en tout cas ce qu’a affirmé Frank Azor, cofondateur et vice-président de l’Alienware lors de la PAX 2016 en Australie.

Les journalistes de GameSpot ont recueilli l’analyse de Frank Azor sur l’état des marchés PC et console. « Les marchés console et PC ont convergé d’une façon que nous n’avions jamais vue avant. Les consoles ressemblent davantage à des PC et les PC de plus en plus à des consoles ». On le voit par exemple avec les efforts faits par les fabricants d’ordinateurs en matière d’esthétique. C’est un coup à finir avec un PC dans son salon.

La rapidité de l’évolution technologique sur le marché PC est également un élément déterminant de la réflexion du vice-président d’Alienware. « Les fabricants de consoles ont réalisé qu’ils ne pouvaient plus travailler sur des périodes de sept ans car ils ne peuvent plus suivre le rythme de l’innovation dans l’industrie avec le HDR, la 4K, la VR et tout ce qui nous attend avec l’évolution de la réalité virtuelle« , estime Frank Azor.

« Les fabricants de console doivent évoluer pour survivre et se rapprocher du fonctionnement du marché PC où ils ne peuvent pas venir avec 300 ou 400$ de matériel subventionné. Ils ne pourront le faire que pour 50 ou 100 dollars, parce que le cycle qui leur permet d’être rentables n’est plus que de deux ou trois ans; et non plus de sept ans comme avant« , reprend le vice-président d’Alienware.

Frank Azor précise toutefois qu’Alienware n’entend pas entrer en compétition avec les consoles. « Ce sont des équipements complémentaires. Tant que vous jouez aux jeux, tant que les jeux que nous apportons au marché sont funs, tant que la communauté est saine, tout le monde sera gagnant dans l’industrie. » Les consoles meurent mais ne se rendent pas.

Source

Reagir

A propos de Thalack 456 Articles

Dictateur en chef de Portables4gamers.
Ecrit des trucs et des machins qui parlent de bidules électroniques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire