Nvidia G-Sync : premiers écrans en test

Publié à 7:00 par - Dans Périphériques et accessoires - 1 réaction.

Depuis le 12 décembre les premiers tests des systèmes basés sur la nouvelle G-Sync de Nvidia fleurissent sur la toile. Cette technologie propriétaire propose d’améliorer la synchronisation verticale en la rendant bien plus souple à l’utilisation

image01

Avant de parler des premiers retours parlons un peu de la technologie utilisée. Pour commencer elle nécessite d’utiliser une carte Nvidia Geforce ainsi qu’un écran proposant le module propriétaire Nvidia. Contrairement à un écran « normal » pour lequel la fréquence de rafraichissement est bloquée (souvent à 60Hz ou 120Hz) ici l’écran attend l’arrivée d’une nouvelle image provenant du GPU avant le rafraichissement. Cependant la limite minimale reste de 40Hz pour éviter tout soucis de scintillement. Cette solution profite donc des avantages de la synchronisation verticale: l’absence de tearing (coupure horizontale « déchirant » l’écran) en particulier, tout en annulant ses désavantages: phénomène de sluttering, micro-saccades et autres soucis de fluidité. Sur le papier la G-sync est donc très prometteuse et propose le meilleur des deux mondes avec et sans V-sync.

La G-Sync face à la V-sync propose donc d’énormes gains en fluidité dans la plage 40-60FPS (pour un écran 60Hz) où l’utilisation de la V-sync cause des problèmes de saccades génantes et bloque le frame rate autour des 30FPS ou fait des sauts entre 30 et 60 FPS. Il y a un gain non négligeable et notable à ce niveau particulièrement pour des jeux très gourmands comme Metro:Last Light qui semble au vu de tous les tests parfaitement profiter de la technologie.
La G-sync face à l’absence de V-sync propose de supprimer le tearing comme la synchronisation verticale le proposait déjà tout en conservant les performances que l’on peut avoir sans l’activer. C’est donc au niveau des résultats recherchés du très très bon dans tous les cas, et la technologie proposée par Nvidia est un véritable plus.

image00

Mais il est à noter quelques soucis outre le fait que la technologie soit propriétaire il faudra obligatoirement changer d’écran pour une version G-Sync plus chère que le modèle sans G-Sync (en tout cas pour l’instant) et ces écrans semblent proposés en quantité très limités. La compatibilité avec les jeux semble presque parfaite à l’exception de ceux pour lesquels la V-Sync est activée par défaut (comme Skyrim), donc peu de soucis de ce côté apparemment.

1 Réaction!

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire