Logitech G25 Racing Wheel – Présentation et Installation

Publié à 2:50 par - Dans Archives - Pas de réactions.

 L’aspect est flatteur, avec un plastique noir satiné pour l’ensemble des coques, présentant un grain léger, et du métal/alu brossé pour les pédales, les palettes, la platine du « pad » ainsi que le selecteur permettant de passer du mode « boite six » au mode « séquentiel ». Le volant et le pommeau du levier de vitesse quant à eux sont gainés de cuir, au touché formidable, et avec une finition exemplaire : la couture à l’intérieur du volant ne gène pas la tenue de celui-ci, et ferait même penser à une finition « main » d’un volant de sport, bien que ce ne soit évidemment pas le cas !

De plus, le cuir est en finition piquée sur les parties horizontales des branches du volant : la sensation tactile varie en fonction de la position de nos mains autour de celui-ci. Ce cuir est un avantage quand on compte passer plusieurs heures sur les circuits, afin de ne pas avoir de perte de grip en cas de transpiration des mains. Je ne peux pas vous le faire sentir, mais l’odeur du matériau est elle aussi présente !

Le volant, en acier et en cuir qui reprend d’ailleur la forme du volant Momo Race, ou Momo Net (les vrais):

Logitech G25
Cliquez pour agrandir

Le moyeu du volant est lui aussi d’un aspect très sympa, en mariant 2 finitions métalliques ainsi que des vis de fixation 6 pans donnant un coté « solide » à l’ensemble, comme pour les vrais.

Logitech G25 - moyeux
Cliquez pour agrandir

Les coutures et les qualités différentes de cuir du volant ainsi que le levier de vitesses :

Logitech G25 - cuir et couture Logitech G25 - Levier de vitesses
Cliquez pour agrandir

Une fois tous les branchements des périphériques faits sous le volant (et oui, j’ai dû redemonter faute d’y avoir pensé lors de la 1ère installation !), l’alimentation, le levier de vitesse et le pédalier, ce qui est rendu facile par des formats male/femelle qui servent de détrompeur, il ne reste qu’à faire passer les cables dans les réservations prévues afin de ne pas gener la fixation et que le socle repose bien à plat sur le plan d’installation.

Logitech G25 - Connectique
Cliquez pour agrandir

Reste le plus gros morceau, le paramétrage logiciel ainsi que celui des fonctions avec les 10 boutons présents (2 sur le volant, et 8 sur la partie au dessus du levier de vitesse), en fonction des jeux que vous utilisez. Il manque quand même un repérage avec un numéro à coté de chacun d’entre eux. Par défaut, il faut tâtonner pour trouver les fonctions, mais la compatibilité avec la PS3 renseigne déjà sur ceux qui rappellent les pads de la marque : on s’attendrait à voir les carré/losange/rond/croix ! Les 2 témoins lumineux renseignent sur l’alimentation électrique du set (à droite), et sur l’utilisation du mode « séquentiel » du levier de vitesse (à gauche).

Logitech G25 - Pad PS3
Cliquez pour agrandir

L’installation des drivers Logitech ne posent pas de soucis : le fichier LGS502.exe pèse 13mo (je n’ai pas utilisé celui sur le CD pour être sûr d’avoir le dernier en date), et demande le branchement en cours d’installation. Le tout s’accompagne d’un test de rotation du volant ainsi que quelques bruitages lorsque que l’on touche les différentes commandes afin de s’assurer que toutes fonctionnent.

Une icône apparait dans la barre des taches, qui permet de lancer l’utilitaire pour la configuration des touches ainsi que le lancement des jeux exploitants ce volant, en direct. Chaque jeu peut avoir sa configuration particulière enregistrée, ainsi que la sensibilité choisie pour le volant. La connexion au PC se fait simplement avec une seule prise USB.

Logitech G25 - Tableau de contrôle
Cliquez pour agrandir

Sinon, les fonctions de retour de force seront, elles, à configurer via les menus intégrés dans les jeux, si vous ne passez pas par le « lanceur » ci-dessus. Par exemple dans GRID :

GRID - Logo

GRID Retour de force

GRID Retour de force avancé
Cliquez pour agrandir

Dans ce jeux, la configuration est simpliste, voir pas suffisante : je ne peux que vous conseiller de passer par la méthode indiquée ici.

Les réglages sont bien différents dans GTR 2 : ici, le reste des options pour les vitesses se font en utilisant chaque bouton/fonction dans le mode de configuration, comme pour un clavier. Et il ne faut rien oublier…

 

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

Nous allons maintenant nous installer dans le siège baquet !