Le Cloud pourrait-il signer la mort de nos P4G ?

Le Cloud, vous en avez certainement entendu parlé et il semblerait que l’on ne pourra pas y échapper. Même si cela n’impacte pour le moment que les applicatifs bureautiques et multimédia, cela risque-t-il de changer et toucher également les jeux ? Quel impact sur l’offre des constructeurs en matière de machines puissantes pour faire tourner ces derniers ?

Petit rappel de ce qu’est le Cloud Computing au travers de la définition donnée par le National Institue of Standards and Technology (NIST) :

« Cloud computing is a model for enabling ubiquitous, convenient, on-demand network access to a shared pool of configurable computing resources (e.g., networks, servers, storage, applications, and services) that can be rapidly provisioned and released with minimal management effort or service provider interaction.« 

Comme le dit Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité de Microsoft France : « Le cloud computing, c’est accéder à des ressources informatiques qui sont quelque part, à travers internet. » (cf. Le cloud computing expliqué aux nuls). C’est tout de suite plus clair.

Même si pour le moment le Cloud Computing est principalement utilisé dans le monde pro, il n’empêche que l’on voit arriver ce nouveau concept dans la vie de tous les jours avec par exemple les services proposés par Google, Microsoft, Amazon et bien d’autres. Le domaine du jeu ne devrait pas passer au travers puisque plusieurs offres existent à l’heure actuelle : OnLive, Gaikai, Spoon.net, G-cluster, GameTree TV, Happy Cloud ou encore Ubitus. La plupart pour ne pas dire toutes sont actuellement uniquement disponibles aux Etats-Unis ou en Asie mais certaines devraient prochainement arriver en France.

Ces services sonne la naissance du Cloud Gaming ! En effet, pourquoi les jeux ne bénéficieraient-ils pas de ce système ? Avec le Cloud Gaming on pourra dire adieu aux installations qui durent des heures, aux mises à jour à appliquer afin de bénéficier de la dernière correction de bugs, aux installations de drivers sensés améliorer les performances dans les jeux, etc. Mais ce n’est pas tout car derrière cela existent d’autres raisons profitables cette fois aux distributeurs de jeux qui, avec le Cloud Gaming, pourraient purement et simplement supprimer la distribution physique de jeux.

Vous me direz qu’il reste le problème de la bande passante qui doit être à la hauteur afin de profiter du jeu dans de bonnes conditions. Et vous avez raison. Mais ne perdons pas de vue que les connections Internet offrent de plus en plus de débit, que la fibre optique commence à faire de plus en plus parler d’elle dans les foyers ce qui devrait régler bien des problèmes.

Pour en revenir au titre de ce petit éditorial, je pense sincèrement que le Cloud Gaming est l’avenir du jeu vidéo et d’ici 3 à 4 ans les P4G et autres machines demandant de plus en plus de puissance pour faire tourner convenablement les derniers jeux sont appeler à disparaître. Les paris sont ouverts ?

Les avis risquant d’être nombreux, je vous propose de venir en débattre sur le Foum.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire