Kepler : Nvidia va vendre ses architectures sous licences

Publié à 3:13 par - Dans Composants - Pas de réactions.

Nvidia vient d’annoncer la mise en ses architectures à la vente sous licence. A commencer par Kepler.

Le choix de Kepler est simple : ce système est suffisament évolutif pour se retrouver sur n’importe quelle machine : ordinateurs, smartphones, supercalculateurs. « Kepler est à la base du développement de GeForce, Quadro et Tesla GPU, ainsi que notre prochaine génération de processeur mobile Tegra baptisée Logan. Les titulaires [des licences] recevront tous les designs nécessaire, les garanties et le soutien pour intégrer les puissants cœurs graphiques de NVIDIA dans leurs appareils« , explique David M. Shannon, vice-président exécutif chez Nvidia

David Shannon rappelle également que l’activité du fondeur a énormément évolué ces dernières années : « Il n’y a pas si longtemps, on ne fabriquait et ne vendait que des puces GPU. Il y a cinq ans, nous avons lancé Tegra, un système basé sur une seule puce. Plus récemment, le GRID – un système complet qui supporte le cloud gaming et des contenus graphiques riches – ainsi que la console portable SHIELD portable ont été dévoilées. Il est difficile de construire des puces ou des systèmes pour chaque part de marché en pleine expansion« .

keplerdieshot

Pour Nvidia, la solution de proposer des architectures sous licence n’est pas nouvelle. Nvidia a breveté un noyau pour le GPU de Sony pour la Playstation  et reçoit plus de 250 millions de dollars par an de la part d’Intel au titre du droit de licence pour les brevets de la marque.

« Maintenant, l’explosion des appareils Android représente une opportunité sans précédent pour accélérer cet effort » indique David Shannon. Ce nouvel effort permet à Nvidia d’attaquer de nouveaux marché qui demanderaient des investissements colossaux si la firme devait tout produire.

« Les ventes de PC sont en baisse avec la croissance des smartphones et tablettes. Les écrans haute définition se multiplient et sont disponibles sur la plupart des machines. Android est de plus en plus omniprésent. L’industrie du PC d’hier, qui requérait plusieurs centaines de millions d’unités par an, va bientôt devenir une industrie informatique et appareils qui demande plusieurs milliards d’unités par an« , conclut David M. Shannon.

Source

 

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire