Test MSI GT70 « Dragon Edition »: GTX675MX inside …

Publié à 8:57 par - Dans Portables - 3 réactions.

I – INTRODUCTION

Il y a peu, lors du test du GX60, nous concluions notre article en louant MSi d’être le seul acteur du marché à essayer quelque chose de nouveau, ou, pour reprendre des expressions tirées de films glorifiant l’Amérique ou les valeurs du soldat mourant pour l’honneur en tout temps et en tout lieu, je cite « le seul à se sortir les doigts du d.. »

Nous ne pensions pas avoir raison à ce point, et même si le GT70 « Dragon Edition » est une machine nettement plus convenue (ceci n’a rien à voir avec ses performances), MSi a été le premier à dégainer la nouvelle NVIDIA GTX675MX. Le Dragon Edition tient à 2 choses : sa livrée reprenant le logo de la division gaming d’MSi, qui est une franche réussite, et un bundle intéressant bien qu’inégal.

Pour être clair, cette machine ne révolutionne pas le genre : c’est exactement le même GT70 avec une livrée différente et un CPU Ivy Bridge refresh. Seuls clous du spectacle, la GTX675MX et le passage de la partie réseau entièrement chez Qualcomm Atheros avec une puce Killer. Ah si, Windows 8. Nous y reviendrons.

Voici à présent la configuration machine :

  • Châssis spécifique rouge aluminium brossé sérigraphié du Dragon MSI
  • intel Core i7-3630QM
  • 12 GB DDR3 1600 MHz
  • Ecran LCD 17,3″ Full HD (1920×1080) mat anti-reflet, rétro-éclairage LED
  • Killer DoubleShot en Wi-Fi et Ethernet
  • Carte graphique NVIDIA® GeForce GTX 675MX 4 Go GDDR5 avec le support NVIDIA Optimus
  • Super RAID avec 2 SSD mSATA de 64 Go en RAID 0
  • Clavier rétro-éclairé SteelSeries
  • Technologies MSI Turbo Drive Engine et Cooler Boost
  • Technologie Audio Boost améliore de 30% la qualité audio de la sortie casque
  • Système audio 2.1 signé Dynaudio
  • Le pack « Dragon » : T-Shirt MSi, Souris SteelSeries KINZU v2, Casque SteelSeries Siberia v2, Tapis de souris SteelSeries, Sac à dos Targus.

Nous n’allons donc pas disserter longtemps sur la machine, dont le châssis est désormais archi-connu, nous vous présentons juste une galerie photo qui nous l’espérons vous conviendra, le soleil breton n’ayant pas été très disponible ces temps-ci (si, il existerait). C’est plus pour vous montrer l’effet du rouge qu’autre chose, convenons en.

II – PHOTOS

Galerie générale.

DSC_1742  DSC_1792  DSC_1799  DSC_1817  DSC_1819 DSC_1824 DSC_1830

Vue des différents cotés.

DSC_1735 DSC_1736 DSC_1737 DSC_1738

Les accessoires.

DSC_1765 DSC_1831 DSC_1833 DSC_1834 DSC_1835 DSC_1837

Comme vous le constaterez très vite, on ne change pas une formule qui gagne: le même châssis avec des inserts rouges, du plus bel effet. Reste que la machine est voyante, à vous de voir si ça vous plait. Comme on dit, les goûts et les couleurs …

 

III – PROTOCOLE DE TEST

Dans le but d’alléger la page, nous ne mettons que le lien vers le protocole que vous connaissez tous, mais qui évoluera au vu, justement, des problèmes rencontrés avec Windows 8, notamment.

IV – RÉSULTATS & ANALYSE

Vous verrez hélas que le test est famélique, et nous nous en excusons tout de suite : en effet tout ça pour ça, mais malheureusement, il y eut 2 impondérables dans notre protocole : Windows 8 et OPTIMUS. Ceci eut néanmoins un effet bénéfique : nous sommes en train de revoir notre protocole de test pour 2013 et ne plus être bloqué par ce type de situation.

Vous connaissez déjà tous tout le bien que je pense d’OPTIMUS (et par extension, de toute solution de type ENDURO, LucidLogix et autres cochonneries imposées « de facto » par intel) pour des machines dont l’objectif est la performance : je déteste cette solution. Elle est certes fonctionnelle dans 90 % des cas, mais lorsqu’elle ne fonctionne pas, c’est un enfer. Heureusement, NVIDIA est réactif sur ses drivers et règle les problèmes, mais c’est assez dommage de ne même plus avoir la main sur sa machine.

Parlons des drivers : nous avons quelques bugs, et nous dirons « torts partagés » : entre MSi, Microsoft et NVIDIA. En clair, Windows 8 est un OS jeune et non exempt de défauts, et MSi, ou NVIDIA, ou les 2, ont eu un loupé sur la mise en place de la GTX675MX dans le programme VERDE, ce fameux système d’NVIDIA qui permet au californien de sortir des drivers pour toutes les puces mobiles, si les specs sont fournies par l’assembleur.

Ici, peine perdue, aucun driver à part celui fourni par MSi ne peut être installé. Nous ne savons pas sur qui rejeter la faute, et à la sortie de ce test, il y a de fortes chances que le problème soit réglé par une nouvelle mouture de drivers, un tweak d’un fichier .inf ou toute autre mise à jour. Le problème, c’est que de nombreux outils tels que HWiNFO, CPU-Z et GPU-Z ne pouvaient même pas se lancer, ce qui fait que je ne suis même pas en mesure de vous balancer une capture d’écran des différentes puces à bord.

Voici donc tout de même les spécifications de cette GTX675MX:

  • GK104 (28nm) avec 960 CUDA Cores.
  • 2 / 4 GB GDDR5 / Bus 256 bits.
  • Fréquences: Core à 600 MHz, mémoire à 900 MHz.

Nous aurions souhaité effectuer le test sous Windows 7 ; malheureusement, la sauvegarde de la licence Windows 8 est assez différente de celle de Windows 7, et de plus, il y a somme toute assez peu de chance qu’une personne achetant une machine sous Windows 8 fasse l’effort de revenir en arrière, du moins le pensons-nous.

Sans plus tarder, les résultats:

GT70_1 GT70_2

La GTX675MX est le clou du spectacle de la machine, et nous dirons que le bilan est mitigé. Le GPU ne déçoit pas, bien au contraire, mais ne change pas non plus dramatiquement la donne par rapport à la GTX485M/580M/675M (rayez la mention inutile), et c’est bien là le défaut principal. En revanche, elle fait parfaitement le travail qu’on lui demande, mais sans franchement briller non plus. Disons que ce GPU est trop peu éloigné de la multitude de GPU qui tourne dans cette catégorie de performances, à savoir la flopée des flagships en 40nm. Certes, elle les surclasse toutes en performances pures, mais ne met pas le gap nécessaire à justifier l’achat de cette machine, où à ne pas justifier l’achat d’une GTX680M ou d’une HD7970M, GPU nettement plus puissant.

Quelques mots sur Windows 8 du coup. Après le tollé général, la haine déversée sur Microsoft pour son OS pour bébés, etc … nous avons testé. Il n’y a rien d’insurmontable à l’usage, je pense plutôt que ce sont les g33ks enracinés qui auront le plus de mal. Le seul défaut que je lui trouve, en tant qu’utilisateur avancé, est qu’il nous fait rentrer de plein pied dans l’ère de la consommation de contenu. Windows 8 est le pas inéluctable vers la fin d’une époque de l’informatique, pas qu’Apple a fait sauter de force aux utilisateurs iOS et que Microsoft imposera à plus ou moins terme … sur toutes ses plateformes.

En bref, nous sommes les dinosaures d’une époque révolue, mais qui risque de faire son retour si des annonces comme celle d’EuroCom se confirment et inversent la tendance d’ultra-consumérisme du moment.

Un mot sur le bundle: on appréciera le fait qu’MSi fasse un bundle déjà, ce qui est loin d’être acquis pas certains. En revanche, nous restons assez surpris: le casque est une pointure (Siberia v2), le sac semble suffisamment solide. En revanche, la souris est un modèle d’entrée de gamme de SteelSeries, dépourvu du moindre bouton latéral … quant au T-Shirt, passons. En fait nous avons trouvé dommage qu’MSi n’aille pas plus loin, avec une souris au moins du niveau de la KANA, il est vrai que la SENSEI, voire même la SENSEI [RAW] sont assez haut perchées niveau prix.

V – CONCLUSION

Avant de conclure, voici les éléments importants à noter sur cette machine :

-il s’agit d’un GT70 relooké.

-le GPU est une GTX675MX de gamme KEPLER.

Notre « problème » a été en fait une mauvaise conjoncture (j’ai bientôt 30 ans, j’ai appris de nouveaux mots compliqués qui pètent …): nouveau GPU + nouvel OS. Même si nous ne pensons pas voir la GTX675MX à ses fréquences « officielles », monter beaucoup plus haut que ce que nous avons vu, nous espérons que de généreux bidouilleurs, ou tous nos softs tel NVIDIA Inspector prennent très vite en charge ce GPU qui en a dans le ventre … si tant est qu’on puisse monter ses fréquences.

En réalité, MSi fait, selon nous, dans l’excès de zèle: trop de trop belles options: le RAID 0 de SSD, la puce audio évoluée ou la puce KILLER unifiée augmentent probablement le coût total sur des domaines incompressibles : un SSD reste encore assez cher, alors 2, en mSATA, en RAID 0 sur une nappe maison … nous aurions préféré un SSD classique en 2,5 pouces et une différence de prix conséquente, voire une machine avec le braquet, sans SSD …

La machine ne révolutionne pas l’offre conséquente et de qualité, en terme de P4G, d’MSi: cette mise à niveau cosmétique offre quelque chose de plus au GT70; à vous de voir si vous souhaitez une machine avec une belle finition. Nous de notre point de vue, avec tout ce que fait et propose MSi dans ses châssis 15 et 17 pouces, espérons le voir arriver enfin dans le domaine des machines configurables, marché sur lequel il excellerait au vu d’une part de la qualité de ses machines et de la capacité à ratisser large avec ses configurations.

Néanmoins, nous pensons que ce GT70 « Dragon Edition », et sa GTX675MX ont du potentiel, un peu à l’image de ce que les GTX460M/560M ont dans le ventre (ou les puces GK107 des « petits » portables qui semblent n’avoir aucune limite). Un Windows 8 plus stable et des drivers plus au point devraient permettre à ce petit Dragon de voler plus haut sans trop de problèmes.

NOTE:

 note-3-5

Opération Spécial P4G & PC1formatik : Pour nos 5 premiers lecteurs amoureux du rouge, des dragons ou tout simplement les plus hésitants bénéficiez d’un bon de réduction de – 50€ sur le MSI GT70 Dragon Edition ! En plus comme c’est les soldes vous bénéficiez déjà de – 200€ sur la config proposé par PC1formatik.

Afin de bénéficier du coupon et ce uniquement si vous souhaitez acheter la machine  merci de bien vouloir nous envoyer une demande par email à contact@portables4gamers.com avec votre pseudo et votre email sur le forum. Nous vous l’enverrons au plus vite.

3 Réactions

  1. L’écran de cette « édition spéciale » présente-t-il toujours un rendu « granuleux » comme sur les autres GT70, voire les G75VW chez Asus ?

  2. je pense, comme tous les mats que j’ai vu.

    (ce serait bien s’il y avait plus de portables/écrans mats d’ailleurs… un brillant, c’est joli, mais dès que tu as un rayon de lumière c’est la galère)

  3. j’ai une question le gt70 a 2 port sata, les deux port c 6GB/S ou y a 1 port 3gb/s et l’autre c 6gb/s je parle pas du ssd-hdd embarquer mais du port en lui même, merci

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire