G-Sync : Nvidia ne veut plus choisir entre v-sync et fluidité

Publié à 1:20 par - Dans Archives - 2 réactions.

NVIDIA a dévoilé la technologie G-SYNC qui, pour la première fois, permet une parfaite synchronisation entre le GPU et l’écran. Ce système sera intégré directement dans les écrans des partenaires.

La G-sync sera intégrée directement dans les écrans.

La G-sync sera intégrée directement dans les écrans.

G-Sync, c’est quoi ? « Après plusieurs années de conception, la technologie NVIDIA G-SYNC synchronise la fréquence de rafraichissement de l’écran avec la fréquence de rendu du GPU afin que les images s’affichent au moment même où elles sont rendues. Résultat : les scènes apparaissent instantanément. Les objets sont plus précis. Le jeu est plus fluide« , explique Nvidia. En clair : une grosse puce intégrée à l’écran va faire une partie du boulot des GPU qui pourront se la couler douce. Pas forcément inutile avec l’arrive de la 4k.

« Depuis toujours, les écrans présentent des fréquences de rafraichissement fixes, habituellement 60 fois par seconde (hertz). Cependant, en raison de la nature dynamique des jeux vidéo, les GPU affichent les images à des fréquences variables. Au moment où le GPU cherche à se synchroniser avec l’écran, des déchirures persistantes apparaissent. En activant la technologie V-SYNC (ou synchronisation verticale), on peut éliminer les déchirures mais augmenter en même temps la latence et les saccades car le GPU et l’écran s’actualisent à des fréquences différentes« , précise Nvidia.  Avec G-SYNC, le moniteur commence un cycle de rafraîchissement juste après après que chaque trame est complètement renduee sur le GPU. Alors que le GPU a un rendu variable, le rafraîchissement de l’écran est maintenu à un de taux fixe », précise Tom Petersen, directeur marketing.

JHH_friends-500x333

Côté conférence de presse, Nvidia avait sorti le grand jeux avec trois grands noms pour défendre sa technologie :  Tim Sweeney, Johan Andersson et John Carmack. On peut espérer qu’ils s’y connaissent un petit peu en rendu de moteur 3D. « Grâce à la technologie G-SYNC, vous pouvez enfin avoir le beurre et l’argent du beurre ; utilisez la puissance de chaque bit de votre GPU afin d’améliorer considérablement l’expérience visuelle sans les désavantages des déchirures d’image et des saccades » résume  John Carmack, cofondateur d’ iD Software. 

« De nombreux fabricants d’écrans leaders du secteur ont déjà inclus la technologie G-SYNC dans leur feuille de route pour 2014. ASUS, BenQ, Philips et ViewSonic sont parmi les premiers à planifier la mise en œuvre de la technologie« , précise Nvidia dans un communiqué. Les démonstrations ont été effectuées sur un écran Asus modifié pour l’occasion. Le souci demeure  que comme pour les écrans 3d, il va falloir extrêmement vigilant sur la qualité des écrans.

 

 

 

2 Réactions

  1. Voilà le résultat d’un problème pris à l’envers: il eut été plus judicieux de réfléchir dès le départ à un framerate constant à la création d’un moteur.
    Problème: comment vend-on des gros GPU après.
    D’autant que d’après ceux qui y étaient, passés les 60 FPS, cette techno n’a plus grand sens, alors à moins que ce ne soit pour du tri-écran ou de la 4K …
    Et puis, les tares récurrentes d’NVIDIA: proprio et hors de prix. Ceci dit, AMD est en train de les rattraper dans ce domaine.

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire