Enquête : Moi et les jeux vidéo

Publié à 7:18 par - Dans Archives - 4 réactions.

« Doit-on censurer, réguler, ou intégrer et se servir du jeu vidéo dans nos pratiques ? » C’est une des questions pose l’enquête réalisée par le comité d’éducation au et par le média, intitulée Moi et les jeux vidéo.

796 jeunes de 11 à 20 ans de Haute-Garonne ont répondu à une enquête sur les relations jeunes / contenu / supports en lien avec les jeux vidéo. « Activité abrutissante et peu éducative, chronophage et violente, c’est la représentation que s’en fait une grande partie d’acteurs du milieu de l’éducation formelle mais aussi non formelle de l’éducation populaire (enseignants, militants associatifs, animateurs,…). Il y a pourtant un paradoxe : combien d’adultes et d’adolescents aujourd’hui consomment ce média ? Doit-on censurer, réguler, ou intégrer et se servir du jeu vidéo dans nos pratiques ? » C’est le point de départ de  l’enquête réalisée par le comité d’éducation au et par le média.

 

moi

Entre mars 2012 et mars 2013, 1100 questionnaires ont été distribués sur une partie du territoire de la Communauté d’Agglomération Muretaine et d’une partie du Grand Toulouse. 796 adolescents âgés de 11 à 20 ans résidant en Haute-Garonne, ont répondu à notre questionnaire. « Nous avons mené une vingtaine d’entretiens auprès d’utilisateurs de jeux vidéo et testé une quarantaine de jeux vidéos, parmi les plus vendus ou téléchargés », précise le collectif.

Au final, « [le jeu vidéo] est une expérience instrumentée au même titre que le livre et la lecture, le film, les concerts et les salles de spectacle… La culture a toujours été affaire de technologie« , conclut l’enquête.

Le comité d’éducation au et par le média est issu d’un partenariat entrele P.A.J de Pins Justaret, le collège Daniel sorano de Pins Justaret, le Lycée Sainte Marie de Nevers à Toulouse, l’association Icre, l’association Les Eco-Liés, la Ligue de l’Enseignement de la Haute-Garonne (service Animation et Territoires).

Accéder à l’étude : https://docs.google.com/file/d/0B6mEkutxBkwnYTFyTXFncHZSckk/edit?usp=sharing

 

 

4 Réactions

  1. Quand on est poli, on dit : les jeux vidéo et moi.
    Rien que le titre montre la bêtise, l’ignorance et le parti pris des personnes en charge de ce genre d’étude, bien que j’imagine que ce soit de l’humour…enfin, j’espère…

    « Nous avons mené une vingtaine d’entretiens auprès d’utilisateurs
    de jeux vidéo et testé une quarantaine de jeux vidéos, parmi les plus
    vendus ou téléchargés »

    …Et là, c’est le drame….
    Qu’ils regardent les forums de jeux vidéo et ils auront toutes les données qu’ils voudront.

    « Doit-on censurer, réguler, ou intégrer et se servir du jeu vidéo dans nos pratiques ? » ou comment constaté que la plupart des gens se penchant sur la question sont complètement dépassé par les jeux vidéo…ou nous prennent pour des abrutis…

    • Bonjour,

      Je crois que vous n’avez pas lu l’enquête en entier, et j’en suis même presque sûr :).Je suis moi même un joueur (peut être inconditionnel), et le contenu à pour but au contraire d’arrêter de stigmatiser le jeu vidéo…donc avant de continuer a débattre, s’il vous plait, quand vous aurez un peu de temps, lisez là!

      merci

      P.S: le titre est une tournure qui fait écho à l’enquête « Moi et les écrans « 2010…pour souligné le coté égocentrique des ados (humour)

      • Bonjour,

        C’est exact, en écrivant mes idioties, je n’avais encore lu entièrement l’enquête.
        Mais après l’avoir lu, je me suis quand même permis de laisser ce message. J’étais juste mal luné! :)
        J’apprécie le ton de votre réponse, courtoise malgré votre désaccord, voir votre désespoir de lire ce genre de commentaire.
        Cordialement,
        un joueur inconditionnel.

        J’avais bien compris l’intention d’humour, mais je trouve cela maladroit. Simple point de vue.

        • Bonjour,

          Je suis rassuré, car n’importe quel point de vue , d’où qu’il vienne, est un élément constructif pour avancer sur le débat :)

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire