En test : MSI-GT72 2QE-258Fr avec i7 4710HQ et 980M

Publié à 7:02 par - Dans Tests lecteurs - 2 réactions.

Notre dévoué FoxTheFox a comparé son tout nouveau MSI GT72 à un Dark Warrior II de 2008. L’occasion de voir le chemin parcouru en six ans.

980927SAM4369.jpg

 

D’aucuns me répondront que comparer 2 P4G à 6 ans d’intervalle, c’est un peu comme si l’on comparait la Citroën DS4 à la Citroën DS du Général en 1960. Et ils auraient raison !!! Mais l’intérêt de cette comparaison est peut-être aussi de faire le point sur ces 6 années de progrès technologiques qui sont venus régulièrement modifier les composants de nos P4G et notre façon de jouer, avec plus ou moins de confort et de fluidité, sur des jeux dont on ne peut prédire aujourd’hui quelle sera l’évolution ultime. Dans 10 ans faudra-t-il une mémoire de 4 To à 5000 Mhz pour faire fonctionner des jeux holographiques avec processeur graphique capable de traiter 1000 TeraFlops? Nul ne le sait. Pour rappel, il faut compter environ 12 ans pour qu’un PC atteigne la même puissance de calcul qu’un super-ordinateur …

Bref, ces deux machines ont en commun quelques points : D’abord ce sont toutes les deux des machines pour Gamers que nous sommes, incluant des composants qu’on ne trouve que sur des P4G. Ensuite, le prix d’achat est équivalent, même si 2.500 €uros en 2008 ça n’a pas la même valeur que 2.500 €uros en 2014, c’est tout de même un point de référence. Bon c’est vrai mon GT72 je l’ai eu avec une promo de 500 € pendant les soldes pré-fêtes de fin d’année, c’est d’ailleurs ce qui m’a fait craqué.

Le DarkWarrior II (que j’appellerai DW2 dans cet article) est une machine dont la base était un barebone OCZ W840DI montée par notre intégrateur national Invasion Labs, incluant un processeur Q9000 4 cœurs et un CrossFire de HD3870 : à l’époque c’était une formule 1 !!!

Le Q9000 a @stock une fréquence de 2 Ghz, il est overclocké via l’utilitaire FSB à 2.295 Mhz : tous les tests et benchs de cette review comparative ont été réalisés à cette fréquence  o/c.

 

Caractéristique technique

Le descriptif complet du GT72 2QE-258Fr peut être consulté sur la fiche produit ldlc(par exemple) : http://www.ldlc.com/fiche/PB00175690.html Le tableau comparatif des spécifications techniques est dressé ci-dessous :

320593TabSpec.jpg

Déballage et installation, présentation

820271Deballage1.jpg

 1. Premières impressions à chaud

Au déballage, on sent tout de suite que l’on a affaire à une machine exceptionnelle. Cela m’avait fait la même impression lorsque j’avais reçu ma machine de chez Invasion Labs, il y a 6 ans : rien que le packaging vous met en confiance et vous savez de suite par intuition que vous en avez pour votre argent. Oui ! Ce n’est pas tous les jours que vous investissez 2.000 € dans un matériel informatique !

Dans le cas du MSI, votre P4G est emballé dans une mallette en carton que vous pourriez même réutiliser pour transporter votre configuration partout. Bon c’est vrai que c’est quand même moins pratique qu’un sac à dos d’autant plus que ce carton est plus large que nécessaire.

573369Deballage2.jpg

En tout cas cette mallette carton estampillée MSI protège bien l’ordinateur : j’ai pris une frayeur en recevant le colis du transporteur car il était déchiré sur un côté (le transporteur m’a assuré qu’il l’a pris en l’état au chargement) alors que la mallette carton n’a subi qu’une toute petite déformation à un endroit, mais dans ma crainte j’ai photographié le carton déchiré (au cas où …) et mentionné une réserve sur le bon de livraison. La mise en route du portable m’a définitivement rassuré sur le fait que le précieux colis n’avait subi aucun dommage.

Le portable, dans sa mallette, est encore protégé par une housse en tissu estampillée MSI (top choice for top gamers) que j’ai personnellement conservé car il permet de protéger mon GT72 de la poussière, ainsi qu’un tissu de protection glissé entre le capot et le clavier (que j’ai conservé aussi). Et oui que voulez-vous j’ai toujours pris soin de mon matériel (surtout à ce prix !).

Dans le carton se trouve également les traditionnels fascicules de garantie, mode d’emploi sommaire (le mode d’emploi complet est installé en pdf dans le disque de la machine), ainsi qu’un CD contenant les drivers/pilotes et les softwares déjà pré-installés sur disque (SteelSeries Engine, Dragon Gaming Center, Sound Blaster, GeForce Experience, CyberLInk Power DVD 10,XSplit Gamecaster …) puis une description sommaire, mais en couleur style poster flashy, des touches de fonction ainsi qu’un guide rapide d’installation et de démarrage.

166675Deballage3.jpg

Le MSI GT72 se démarque réellement du DWII sur plusieurs plans : le poids, l’encombrement (le DW2 est monté sur un coolerAntek dont je n’aurai plus besoin dorénavant sur le GT72), le bruit, la chaleur produite et la consommation électrique. J’évoquerai également la différence de taille et de poids du bloc alim, divisée par 2 entre celle du DW2 et celle du MSI : ce point peut paraître un détail mais lorsqu’on traîne son P4G et son bloc alim dans le sac à dos c’est quand même important le poids et l’encombrement (rien que le bloc alim du DW2 doit peser presque 1,5 kgs donc au total avoir 7 kgs dans le sac à dos ce n’est pas rien !). D’aucuns trouveront tout de même le bloc alim du GT72 trop gros et trop lourd … MAIS c’est un bloc 230 watts !!!

Allumé, il se distingue également par son clavier SteelSeries multicolore et les leds rouges devant et derrière : chacun son style et ses goûts (c’est comme les gadgets Alienware, ça plaît ou pas) mais pour ma part, ce n’est pas pour me déplaire, d’autant que le clavier rétroéclairé est entièrement paramétrable avec la possibilité de créer plusieurs profils activés par un .exe d’un jeu, par exemple (de la même manière que ma souris GENIUS Gila que vous verrez également sur les photos).

312597GT72.jpg

Autre point important sur le comparatif entre les 2 P4G : la vitesse de débit du réseau. Comme j‘utilisela même box et la même configuration filaire (je suis branché en local sur la prise RJ45 Ethernet relié à un boitier CPL), c’est facile de comparer les performances de la carte réseau. Et là je dois dire que la carte Killer m’a bluffé car au départ, j’avais pris sa description pour un argument d’appel purement marketing. En téléchargement, le GT72 atteint la vitesse de 1 Mbps alors que je devais tourner à la moitié environ sur le DW2 avec les mêmes branchements !!! J’en veux pour preuve la vitesse de téléchargement de mes jeux sur les plateformes STEAM et ORIGIN. Par exemple, Company Of Heroes 2 (Front de l’est) sur STEAM qui fait plus de 15 Go a été téléchargé en moins de 5 heures alors qu’il m’avait fallu la nuit entière sur le DW2.

Mais surtout le temps du boot qui est impressionnante : avoir la main en 5 secondes après avoir appuyé sur le bouton ON cela fait un drôle d’effet lorsqu’il faut presque 2 mn avec le DW2 (malgré son HDD à 7200tr/min) tout en ayant plus de programmes et de services qui se chargent au démarrage !!! Merci les SSD en RAID 0 !!!

 

2.Présentation des différents composants

La dalle matte TN (vous savez, celle qui a fait couler beaucoup d’encre depuis la sortie du GT72 !!!) se démarque également par rapport à la dalle brillante  ClearGlossy du DW2, mais n’est pas forcément en retrait en utilisation sur le plan de la luminosité, du contraste et des couleurs (à mon sens, je dirai même qu’il y a plus de contraste sur la dalle TN du MSI et les couleurs sont plus vives). Comme je l’ai écris également sur le topic du nouveau chassis MSI à 2 ventilateurs dans lequel j’avais décrit la procédure, l’écran a été recalibré avec le profil ICC de Notebookcheck : (http://www.notebookcheck.net/uploads/tx_nbc2/GT72.icm) mais sans aucune différence : de là à croire que le recalibrage a été déjà fait en usine il n’y a qu’un pas.

Voici une photo des deux écrans que j’ai hésité à poster tant cette photo déforme le naturel et ne met clairement pas en valeur la dalle du GT72, contrairement à la réalité : sur cette photo les couleurs de la dalle du GT72 paraissent baveuses. Mais bon, j’avais promis cette photo alors la voilà :

Photographie prise sur un APN de gamme moyenne, sans flash pour éviter la réverbération sur la dalle Glossy du DW2, sans éclairage intérieur et éclairage extérieur temps maussade :

823237ComparaisonEcran.jpg

Le clavier est très confortable et parait solide : pas de déformation sur le châssis lorsque vous frappez les touches. En revanche, ayant été habitué par le clavier de très grande qualité du DW2 (touches proches du clavier mécanique je pense dans le style des Clevo) je suis un peu déstabilisé par celui-ci d’autant plus que certaines touches sont plus petites (la touche Entrée, par exemple) ce qui occasionne des fautes de frappes que j’espère passagères, le temps de m’habituer à ce nouveau clavier. Je n’ai pas encore testé l’antighosting promis par MSI qui permet d’actionner jusqu’à 10 touches en même temps : ça tombe bien, on a 10 doigts !

Le Touchpad est agréable à l’utilisation, je l’ai trouvé précis et facile à utiliser : il est surligné par un liseret à leds dont la couleur est également paramétrable sur le SteelSeries Engine. La partie gauche du clavier est réservée au touches de raccourci très pratiques pour modifier à la volée des configurations ou lancer des appli spécifiques; dans l’ordre en partant du haut vous trouvez les touches suivantes : ON/OFF – Mode GPU/IGP – Mode « turbo » pour les ventiateurs (3600 rpm) – Lancer le XSplit Gamecaster pour enregistrer vos parties – Steel Series Engine.

308151SAM4378.jpg

 

Le son : tout simplement cristallin ! Les 2 HP et le subwoofer made in Dynaudio sont vraiment bluffants. Le son est pur et très puissant et il n’y a pas vraiment de comparaison avec le DW2 sur lequel j’ai dû brancher sur la prise casque des HP extérieurs et un caisson de basse. J’évalue la puissance des HP Dynaudio à au moins le double de mes HP extérieurs (par rapport au volume). De plus, avec l’utilitaire Sound Blaster, vous pouvez configurer des profils de son selon l’utilisation (films, jeux, musique, …) avec différents paramètres : les basses, le surround, l’équalizeur, la voix. Vraiment le son est une réussite et je ne comprends toujours pas le résultat du test effectué par lesnumériques sur le critère « son » du GT72.

S’agissant de la connectivité, je ne pense pas qu’il existe un PC portable, aujourd’hui, qui fasse mieux que le MSI GT72. Jugez vous-même : Côté gauche : 4 prises USB 3.0 dont la dernière à droite possède la caractéristique d’un « super chargeur » pour recharger rapidement votre IPod, Ipad ou autre SmartPhone. Les 4 prises Jack audio sont plaqués or (voilà pourquoi ce P4G coûte si cher, LOL). Un lecteur multi-cartes SD, SDHX, SDXC, etc …

813910Gauche.jpg

La photo est moins nette mais sur le côté droit figure le lecteur optique graveur Blu-Ray, ainsi que 2 autres prises USB 3.0.

267998Droit.jpg

Enfin l’arrière sexy nous montre deux grosses sorties d’aération pour refroidir la CPU et le GPU :

744004Arriere.jpg

On trouvera également un lock Kensington, 2 ports mini-display, 1 port HDMI, 1 port Ethernet et la prise femelle pour brancher l’AC. Qui dit mieux ?

PROTOCOLE DE TEST P4G 2012-V2
Les tests ont été effectués sur le GT72 avec les derniers drivers NVidia GeForce Experience  344.75 tandis que le DW2 dispose quant à lui du Catalyst Control Center avec les dernières mises à jour pour HD3870. Etant donné que les cartes HD3870 sont vieilles et que le DW2 est sous Vista, le DirectX 11 n’est pas pris en compte, c’est la raison pour laquelle celui-ci n’a pas subi toute la batterie de tests proposés par MarcParis.

Du coup, pour comparer un peu plus les 2 P4G, des tests ont été ajoutés sous DirectX 9, comme Company of Heroes 1er du nom et X3 Terranconflict, qui présente en plus l’avantage d’être très CPU dependant et donc de mettre en avant les différences de performances entre un Q9000 et un i7-4710, ingame. J’ai inclus également pour le MSI le test de performance du 2ème opus de Company of Heroes (Front de l’Est) dont je rappelle qu’il est aujourd’hui encore l’un des jeux les plus gourmands en ressources  (avec Assassin CreedUnity et X-Plane 10.25) alors qu’il est sorti il y a un an !!!! Pour rappel, d’après le site de Notebookcheck, la GTX880M atteint péniblement les 25 fps en ULTRA sur ce jeu !!!http://www.notebookcheck.net/NVIDIA-GeForce-GTX-880M.107622.0.html

1) Throttling CPU, Températures, Consommation, & Nuisances sonores du GT72

Le MSI GT72 en plein stress test OCCT

904292SAM4377.jpg

Températures du GT72 en idle :

415059TempIdleGT72.jpg

 

Le graphique ci-dessous montre un niveau de tension relativement stable avec le test OCCT :

36333820141212CurrentVoltageGT72.png

Température Maximum CPU : 78°C
Température Maximum GPU : 72°C
Nuisance sonore IDLE : Quasi Inaudible – Très discret
Nuisance sonore en charge : Légèrement Audible – Très tolérable (bruit de soufflerie)

 

Copie d’écran des températures du GT72 en stress test, fan speed normal

501076StressTempGT72FanSpeednormal.jpg

 

En revanche, en ayant fait un test OCCT sur la fréquence CPU, (et non le voltage), le graphique donne ceci :

78564720141212FrequencyCPUGT72.png

 

On dirait bien que ça throttle grave car le CPU ne parvient pas à conserver sa fréquence maxi …

 

En ayant refait le test après avoir installé toutes les mises à jour Windows Update et Intel, en ayant mis en service (via la touche de raccourci sur la gauche du clavier) les ventilos en mode « turbo » (fan speed à 3600 RPM)  … on obtient ce graphique :

89980520141213FrequencyCPUGT72.png

C’est un peu mieux mais ce n’est quand même pas le top !

Par contre, le CPU atteint tout juste la température de 64° mais attention les oreilles : ça souffle !!!

66584620141213TemperatureCoreGT72.png

 

Température Maximum CPU : 64°C !
Nuisance sonore IDLE : Quasi Inaudible – Très discret
Nuisance sonore en charge : La soufflerie est en marche – Audible mais relativement tolérable

En-dessous, voici le stress test du DW2 en ce qui concerne le CPU pour comparer le throttling (attention, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !!!) :

35705420141213FrequencyCPUDW2.png

 

Résultat : aucune throttling MAIS attention aux températures (âmes sensibles, s’abstenir de regarder le graphique ci-dessous) :

49066120141213TemperatureCoreDW2.png

 

Oui vous avez bien lu : 93° et au vue de la copie d’écran ci-dessous, le core 0 a même atteint 95° avec HWMonitor :

827570OCCTDW2Temp95.png

 

Température Maximum CPU : 93°C !
Température Maximum GPU : 79°C
Nuisance sonore IDLE : Audible – Assez tolérable (bruit de sifflement continue tout de même)
Nuisance sonore en charge : Audible est un euphémisme, à 10 m vous entendez encore le sifflement des turbines (on dirait la même fréquence qu’un A380 !)

Ces graphs laissent pantois !

D’un côté on voit un processeur de la génération 2008 sans throttling à 93°, d’un autre côté on voit un processeur de dernière génération throttler à 64° !!! Hallucinant !

Mais les températures ne sont pas les seules causes du throttling et à ce propos des explications seront à rechercher du côté des limites de TDP.

Bref, voici un point en faveur du DW2 !

 

2) CrystalDiskMark

Sur le GT72, les performances de lecture/écriture sont impressionnantes grâce aux SSD, surtout en mode séquentiel (bloc de 1024 K), et ne sont pas en reste non plus sur la partie HDD :

377296CrystalDiskMarkSSDGT72.jpg

389651CrystalDiskMarkHDDGT72.jpg

En comparaison, les performances du HDD du DW2 sont loin derrière, pour un HDD à 7200 rpm mais il est bien plus rempli que celui du GT72 (à 52%) :

544791CrystalDiskMarkDW2.png

3) CPU Benchmarking

L’avantage des benchs du CPU c’est qu’ils sont neutres en ce qui concerne le DirectX donc ils pourront mesurer les performances CPU des deux P4G.

 

a) SuperPI est un benchmark mono thread qui permet de faire calculer la machine une valeur approchée du nombre irréel Pi : ici la valeur retenue est 1 million de décimales.

A la lecture des résultats ci-dessous, nous pouvons dire que sur ce test, le i7-4710 est 2 fois plus rapide que le Q9000 :

                               GT72                                                                                    DW2

917963SuperPIGT72.jpg 379216SuperPIDW2.jpg

 

b) Le bench optimisé multithread WiPrime calcule en boucle des équations basées sur la méthode de Newton (pour ceux qui connaissent).

Le temps de calcul était, pour le DW2 de 16,8 secondes pour 32 millions d’équations; il est de 8 secondes pour le i7 du GT72 : là encore on peut conclure à une puissance de calcul 2 fois supérieure.

679910WPrimeGT72.jpg

 

c) Cinebench R10.0 et R15.0 : bench qui mesure également les performances CPU pures en mono-thread et multi-thread. A noter que la performance @stock est plus importante que celle o/c lorsque le multi-thread est plus efficace.

Score du GT72 avec CineBench R10.0 : 36s

746962CinebenchR10GT72.jpg

 

Score du DW2 : 1’41 »

 

467679CinebenchR10DW2.jpg

Sur la version R15, les scores du GT2 sont les suivants :

– @stock : 628

– mode « sport » : : 607

216416CineBenchR15GT72Stock.jpg

Pas de comparaison pour le DW2 car incompatible avec cette version !

 

3) GPU benchmarking et performances en jeu
On va commencer rapidement avec des benchs qui sont communs aux deux machines, DirectX oblige, avec dans un premier temps quelques tests sur des indices assez répandu comme les FurMark (assez anciens tout de même) et autres 3DMark.

 

a) Voici les résultats pour FurMark :
DW2 : 92 FPS Avg

980437FurMarkDW2.jpg

 

GT72 : 167 FPS Avg

440917FurMarkGT72.jpg

 

b) Company of Heroes 1 (sortie en 2006 mais déjà gourmand) :
DW2 : 22.6 FPS Avg

599861COH1DW2.jpg

 

GT72 : 59.6 FPS Avg

557567COH1GT72.jpg

 

c) Le jeu le plus gourmand pour cette review : Company Of Heroes 2 :

293164RelicCoH2GT72.jpg

 

d) Voici les résultats la démo X3 Terran Conflict :
A noter que ce jeu favorise légèrement les cardes AMD, d’après les forums du jeu.
Le DW2 a planté sur la dernière scène mais son FPS moyen était de 51.
Voici celui du GT72 :

367078X3TerranGT72.jpg

 

e) Un petit 3DMark FireStrike pour le GT72 :

7913743DMarkGT72.jpg

 

f) Et enfin, le protocole de test V2 de P4G allégé car certains liens de téléchargement ont disparu :

349548ProtocoleTestP4G.jpg

Ce graphique part d’une comparaison du test P4G d’un ancien GT7O « Dragon Edition ».
On voit que la carte GTX980M dévore littéralement les jeux qui lui sont présentés avec des vitesses assez impressionnantes.
Une réactualisation du protocole de test sera la bienvenue pour tester la configuration sur des jeux plus récents.
Températures in games et benchmark : après cette séance, la carte GTX980M ne dépasse pas 71° sans avoir activé le turbo des ventilateurs (voir la copie d’écran ci-dessous avec HwMonitor) :

881015TempGamesStress.jpg

 

Batterie – autonomie

Un premier test est effectué en configuration « performances élevées », mode « turbo » donc CPU o/c, fan speed à fond (3600 rpm pour le fun) et souris avec leds allumés et écran à 60% de luminosité.
Le test a porté sur Company Of Heroes 2 tout en ultra, en mode campagne solo (intensif).
Résultat : 68 minutes avant que la batterie soit épuisée.
Ce score est très correct d’autant qu’aucune saccade ne s’est manifestée durant le jeu (le plus gourmand en ressources utilisé pour cette review).
Après ce test hardcore, la batterie a mis tout de même 240 minutes à se recharger en mode « Comfort », machine allumée en travail bureautique (le mode « green » mettra plus de temps à recharger la batterie).
Ensuite un 2ème test a été effectué : la lecture d’un blu-ray sur CyberLink Power DVD (Avatar en version longue) accélération matérielle carte NVidia activée (donc affichage utilisant le GPU), mode Dragon Gaming Center sur « Green », fan speed normal, en profil de gestion de l’alimentation « utilisation normale » dans Windows, écran à 60% de luminosité.
Résultat : 2 heures et 40 minutes avant que la batterie soit épuisée, je n’ai pas pu voir la fin du film qui dure près de 3 heures.
Enfin, le dernier test de la batterie : utilisation en light, même configuration que ci-dessus mais en mode basculé sur IGP (GPU inutilisé) en utilisation uniquement surf Internet et bureautique (j’ai terminé la rédaction de cette review dans ce mode) et souris à leds déconnectée.
Résultat : 5 heures (pas mal pour un P4G). Ici on voit bien l’intérêt du switch GPU/IGP en utilisation batterie, hors games ; le boot en 5/6 secondes permet rapidement ce changement de configuration (car le reboot est nécessaire lors du switch).
Il faut préciser que l’ensemble des tests sur batterie ont été faits avec le clavier SteelSeries allumé, ce qui aurait permis de gagner quelques minutes avec celui-ci éteint.

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, point n’est question ici d’établir un verdict à proprement parler, les machines sont tellement éloignées en terme de technologie et de performances qu’elles ne sont tout simplement pas comparables.Outre l’aspect puissance de calcul du CPU dont on peut sans risque dire qu’elle est multipliée par 2 entre le Q9000ES du DW2 et le i7-4710HQ du MSI GT72, les cartes graphiques HD3870 sont trop anciennes et la configuration ne supportant pas DirectX11 il est difficile de comparer le CrossFire HD3870 à la GeForce GTX980M !

Toutefois, il est intéressant de noter l’évolution impressionnante des performances de dissipation de chaleur ainsi que la nuisance sonore entre les deux machines.
En effet, ce qui a été le plus marquant dans ce test comparatif, en dehors de la rapidité du boot Windows du GT72, c’est la faible chaleur dégagée par les composants en stress test du MSI, d’une part, et la faible sonorité des ventilateurs malgré leur efficacité, d’autre part.
En ce qui concerne les températures, le fait que le DW2 soit monté sur un notebookcooler montre qu’il existe un réel fossé entre les deux machines.
En poussant les ventilos du GT72 à fond, on arrive à faire descendre le CPU à 64°, ce qui laisse présager une sacrée marge pour l’overclocking.
Et même en utilisant ce mode turbo pour le fan speed, la nuisance sonore est inférieure à celle du DW2.
Bien sûr, la finesse de gravure des composants principaux n’est pas étrangère à cet écart marqué, mais force est de constater que MSI a vraiment fait fort sur cet aspect, notamment en comparaison de son châssis précédent, le GT70.
En revanche, on peut mettre au crédit du DW2 deux choses essentielles :
– Une fiabilité à toute épreuve et une qualité de conception/fabrication rare pour un P4G (merci à Invasion Labs) : pour preuve 6 années de fonctionnement sans souci (il fonctionne presque comme au premier jour et il a même pris des coups dans son sac à dos) ;
– une absence totale de throttling, pourtant avérée sur le CPU du GT72 durant les tests OCCT.

 

Les + du GT72 :
• Les températures en charge, impressionnantes, sans repast thermique
• La sonorité des ventilos, inexistante en idle, tolérable en charge (le bruit est plutôt sourd au lieu d’être aigüe)
• L’équipement général : clavier SteelSeries et ses touches de lancement rapide, SSD et HDD rapides, GTX980M, qualité du son grace aux HP Dynaudio, …
• Les softs : Dragon Gaming Center, SoundBlaster, CyberLink Power DVD, …
• La performance de la carte réseau Killer
• Le poids, raisonnable par rapport aux composants et au système de refroidissement
• L’accessibilité des composants, la facilité de maintenance, l’évolutivité générale des composants (sauf le CPU qui est soudé)

 

Les – du GT72 :
• Le CPU soudé (mais qui irait remplacer un i7-4710HQ ?)
• Le throttling CPU (mais est-ce vraiment handicapant ?)
• Le prix de la configuration, hors soldes et promotion, en comparaison d’autres marques comme ASUS

 

Bilan du GT72 : facilement transportable bien que plus lourd et plus encombrant qu’un slim (mais moins grille-pain), performances in-game au rendez-vous grâce à la GTX980M qui est la carte la plus puissante du moment, silencieux et taillé pour le hardcore gaming avec son équipement et ses softs installés, le MSI GT72 saura être un excellent compagnon de jeu que vous pourrez emmener partout, la machine et son bloc alim pesant moins de 4,5 kgs. Le système de gestion des performances et de la consommation d’énergie du Dragon Gaming Center offre de belles possibilités pour choisir le type d’utilisation du moment : visualisation d’un long film blu-ray sur batterie ou session de jeu intense sur secteur. Il s’agit d’une belle machine, bien pensée et bien équilibrée, avec un coup de chapeau sur le refroidissement.

 

Epilogue

Le DarkWarrior 2 a survécu à ces tests hardcore ! Il fonctionne encore après six années de bons et loyaux services pour le gamer que je suis et va retouver une nouvelle jeunesse, si l’on peut dire, après un petit nettoyage de disque et de base de registre, entre les mains de mon fils de 11 ans qui est ravi, du coup, de mon achat 😉 !
Je lui installe KOTOR1 pour Noël qui devrait très bien tourner sur le DW2, il est fan de Star Wars (oui, je sais, je lui ai transmis cela aussi …).
Par sécurité, je lui conserve le notebookcooler dessous, il en aura plus besoin que le GT72.

 

Test réalisé par FoxTheFox

 

2 Réactions

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire