Alienware 18 : une machine d’exception à ne pas mettre dans toutes les mains

Publié à 3:14 par - Dans Portables - 3 réactions.

L’Alienware 18 est une machine d’exception. Elle ne fait aucune concession  mais ne s’adresse qu’aux gamers les plus fortunés.

On commence avec la présentation du gros bébé : Intel Core i7-4900MQ, 32 go de ram et 2 GeForce GTX 780M en SLI. De quoi motoriser plus que correctement l’engin. Côté stockage, c’est bien fourni aussi. Un petit SSSD Samsung de 512Go en mSata et un Scorpio Black 750Go @7200 de chez Wester Digital. Une configuration à 3 448,26 € que nos amis d’Anandtech ont dû prendre un certain plaisir à tester.

Ecran et châssis
Le testeur tique sur la qualité de l’écran : une dalle ips en 1080p avec un rendu brillant et regrette de ne pas avoir une bonne dalle mate comme sur l’Alienware 17. Une différence notable – après chacun ses goûts – car les deux machines sont très proches.
On retrouve le même type de châssis soigné en aluminium et des parties en plastique de qualité. Les mêmes qualités et les mêmes défauts se retrouvent tout au long de la review. Le testeur n’aime pas le clavier et préfère les anciens modèles, avant l’installation du rétroéclairage. Les touches programmables sont, à son avis, mal placées.

alienware-18

Performances
On passe ensuite aux performances. Je rappelle la configuration : i7 4900m et SLI de Geforce GTX 780M. Sur le papier, c’est impressionnant. Dans la vraie vie, il manque de bons pilotes pour la 780M et les résultats sont très disparates. Sur PCmark 7, l’Alienware 18 est au même niveau que des PC avec une simple 780M. Sur Futuremark 3Dmark, l’écart est par contre impressionnant.
Autre détail curieux, le processeur souffre dans les tests spécifiques comme Cinebench ou en encodage. Le Clevo P157SM avec « seulement » un i7-4700MQ est régulièrement devant.
Les benchmarks c’est bien, les jeux c’est mieux. On a le même problème que lors des tests graphiques. Le SLI fonctionne plus ou moins bien. L’Alienware 18 est toujours devant les P4G mono-gpu mais parfois à peine. Et les résultats varient pour le même jeu en fonction du niveau de détail. Ça sent le pilote foireux…

Batterie et châleur
Côté batterie, il a droit au titre de « plus mauvais élèves de la classe ». En même temps, avec deux GTX 780M, ce n’est pas très surprenant. La bonne surprise est plutôt à chercher du côté du bruit. L’Alienware 18 est en effet plutôt silencieux avec 40db. Côté température, l’i7-4900MQ a chaud (86°) mais les GPU vont bien (76°)

Conclusion
On l’aura deviné, l’Alienware 18 est une très belle machine. Et très chère. Elle se destine clairement aux très gros gamers qui n’ont pas besoin de’hypothéquer leur maison pour se payer la machine version full option. On trouve d’excellente et bien moins chères machines avec une GTX 780M. L’Alienware 18 n’a d’intérêt que pour celui pour qui le SLI est obligatoire. Son encombrement le et même en concurrence avec les boîtiers mini-itx. Pour les fans des P4G d’Alienware qui ne veulent pas vendre leurs organes pour un SLI, l’Alienware 17 est une excellent alternative.

 

Source : Review de l’Alienware 18 par Anandtech (en anglais) 

 

3 Réactions

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire