CES : Asus et Silverstone communiquent sur la XG station 2

Publié à 8:00 par - Dans Composants - Pas de réactions.

C’est la fin du CES qui n’aura pas été un grand cru en terme d’actualité sur les portables de jeu. Avant de clôturer le chapitre 2014, un mot sur le projet de carte graphique externe des deux constructeurs.

2014 sera-t-elle l’année de la carte graphique externe ? Ce marché de niche va-t-il sortir de l’anonymat pour devenir une solution populaire ?

Beaucoup d’entre nous rêvent en secret d’une solution graphique externe afin de profiter des meilleures conditions de jeu sur leur laptop. En revanche, peu de marques se sont essayées a l’exercice d’en produire une, et les quelques exemples présents comme l’Amilo 3650 de Fujitsu et son Graphic Booster (HD3850) ou encore la XG Station 1.0 d’Asus présentée au CES 2007 équipées d’une 8600GT n’ont pas connu le succès escompté.

 Fujitsu_Siemens_AMILO_GraphicBooster_03

 Graphic Booster (HD3850) 

asus-xg-station-1             
XG Station 1.0 d’Asus

Ces modèles présents sur le marché entre 2007 et 2009, nous pouvons imaginer les deux principales contraintes qui ont concouru à l’échec de ce système : la bande passante en ExpressCard et la faible vélocité des CPU mobiles de l’époque bridaient les capacités de la carte embarquée.

 SilverStone en ASUS finaliseren externe Thunderbolt GPU-behuizing (1) 2

(Cliquer pour agrandir)

 

Présentée au CES 2014, la XG STATION 2 est le fruit de la collaboration d’Asus et Silverstone et pourrait bien changer la donne. Les Britanniques d’Hardware.info nous permettent d’assouvir notre curiosité.

La connexion avec le pc s’effectue désormais en Thunderbolt ce qui laisse augurer des performances bien meilleures que jadis. Quoi d’autre ? Un PCB embarqué arborant un port PCI express 2.0 (x4), de la place pour une carte graphique 2 slots, une alimentation SFX 450W qui permettra aux utilisateurs d’y brancher des cartes (très) gourmandes.

 SilverStone en ASUS finaliseren externe Thunderbolt GPU-behuizing (4) 2

(Cliquer pour agrandir)

 Pour le reste, on nous propose un boitier au design soigné (qui rappellera à certains le FT03-mini de Silverstone) disposant d’une poignée afin d’allier puissance et portabilité.

Sur le plan tarifaire, on approche les 200 € nus c’est-à-dire sans carte graphique — ce qui reste un prix relativement élitiste si on ne tient pas compte de la marginalité de ce type de produits.

Petit bémol a l’horizon, selon nos confrères Intel n’a toujours pas accordé l’autorisation d’utiliser ce type de périphérique utilisant leur technologie Thunderbolt.Bref, il ne reste qu’à attendre la mise sur le marché de ce bel engin pour se faire une idée concrète de son utilité, d’ici là nous pouvons une fois de plus caresser l’idée de pouvoir lancer les derniers titres avec un niveau de détail correct sur un portable moyen de gamme ou un ultrabook.

Article rédigé par le lecteur Potron-Minet

Source

Connectez vous ou Inscrivez vous pour pouvoir laisser un commentaire